Charles Moureu : du Collège de France aux gaz de combat