Microbe-homme : jusqu'où va la symbiose ?