Publié le 11 février 2022
Sonia Taïb

Des vaisseaux sanguins enfouis dans des nerfs ! Tel est l’objet de recherche de Sonia Taïb, postdoctorante au Collège de France.

Suivez son webinaire : « Lésions des nerfs périphériques : comment faire barrière ? »

Cet événement, organisé par l’association ChADoC (Chercheurs Associés et Doctorants du Collège de France), se tiendra le 23 février 2022, de 18 h 00 à 18 h 45, via Zoom .

Présentation du webinaire :

Lésions des nerfs périphériques : comment faire barrière ?

Les nerfs périphériques – sortes de « câbles » connectant le cerveau au reste du corps – sont irrigués par des vaisseaux sanguins. Ces derniers forment un réseau appelé vascularisation intra-nerveuse (VIN) et sont indispensables pour le développement du nerf, son bon fonctionnement ainsi que ses processus de réparation après une lésion. Le tissu nerveux étant sensible aux toxines qui peuvent être présentes dans le sang, la VIN possède également une propriété essentielle de barrière sanguine. Elle est appelée barrière sang-nerf. Cependant, cette VIN reste peu décrite aussi bien dans le contexte physiologique (c'est-à-dire la manière dont elle se développe) que dans un contexte pathologique. En particulier, une maladie appelée la neuropathie périphérique induite par l'oxaliplatine est un effet secondaire de l'utilisation d'une molécule de chimiothérapie. Les patients développent une hypersensibilité au froid et au toucher, au niveau des pieds et des mains. Alors qu'il n'existe actuellement aucun traitement, nous essayons de mieux comprendre comment cette VIN et la barrière sanguine peuvent jouer un rôle dans le processus de développement de cette maladie et ainsi pouvoir un jour proposer de nouvelles pistes thérapeutiques.