03 oct 2019
11:15 - 12:05
Amphithéâtre Maurice Halbwachs, Site Marcelin Berthelot
En libre accès, dans la limite des places disponibles

Intervenant(s)

Vincent Grandjean, Université de Neuchâtel
URL de la vidéo

Résumé

La théorie métaphysique du bloc en croissance (Growing Block Theory) semble particulièrement appropriée pour rendre compte de certaines de nos intuitions fondamentales au sujet du temps : le temps a une direction, notre présent s’étend à tout l’univers, le passé est fermé tandis que le futur est ouvert, etc. Cependant, selon la façon traditionnelle de définir les théories du temps, la théorie du bloc en croissance n’est pas attirante; elle est un hybride entre les deux théories dominantes, l’éternalisme et le présentisme, dont elle cumule les principaux défauts. Dans mon intervention, je proposerai donc une redéfinition des theories du temps, en vertu de leurs propriétés géométriques, qui permettra de présenter la théorie du bloc en croissance comme une véritable alternative aux théories dominantes.

Biographie

Vincent Grandjean
Vincent Grandjean

Vincent Grandjean est doctorant à l’Université de Neuchâtel (Suisse) où il travaille en métaphysique du temps dans le cadre du projet européen DIAPHORA, sous la direction du Professeur Fabrice Correia. Il est également chargé de l’enseignement de la philosophie du temps à l’Université de Neuchâtel, et a publié dans des revues telles que Synthese. Dans ses recherches, Vincent Grandjean tente principalement de réconcilier l’intuition d’une asymétrie entre « futur ouvert » et « passé fermé » avec les meilleures théories physiques.