du
 → 

Le passage du paganisme au christianisme constitue probablement le phénomène qui a le plus profondément marqué le monde antique dans tous les domaines. Son importance historique explique qu’il ait été depuis longtemps tant étudié  même si chaque génération ne cesse d’apporter de nouveaux questionnements et de développer de nouvelles approches pour y répondre. Ce nouveau cycle de cours abordera la christianisation sous un angle moins scruté, celui de son influence sur la culture écrite. En quoi le développement du christianisme a-t-il pu changer les modes d’écriture et de lecture des Anciens ainsi que leurs goûts littéraires ? Comment l’enseignement, fondé sur les œuvres de l’ancienne culture païenne, a-t-il évolué sous l’influence de la nouvelle religion ? Quels effets cette dernière a-t-elle eus sur les formes de la création littéraire et de l’écrit de tous les jours ? Les papyrus (dont certains, inédits, seront présentés pour la première fois) fournissent une documentation incomparable pour répondre à ces questions et pour suivre le plus concrètement possible l’impact de la christianisation sur l’écrit antique et la façon dont a réagi la culture classique. Ils nous invitent à une véritable archéologie de la culture écrite entre les IVe et VIIe siècles.

Programme