Présentation de la chaire

La chaire s’intéresse à tous les aspects de la formation des structures dans l’Univers, à partir de l’instant initial du Big Bang, où l’Univers était très homogène. Au XXIe siècle, la cosmologie est devenue une science de précision, où le taux d’expansion de l’Univers, et son accélération sont connus, sa courbure nulle et son contenu en matière et énergie ont été mesurés avec précision. Pourtant, il n’y a que 5 % de matière ordinaire, et 95 % de secteur noir, dont 25 % de matière noire et 70 % d’énergie sombre. De nombreux modèles alternatifs viennent défier le modèle standard de matière noire froide, qui rencontre beaucoup de problèmes pour expliquer les galaxies.

L’existence des galaxies n’a été établie qu’en 1926. Auparavant, les astronomes ne disposaient pas de bons indicateurs de distance, et confondaient les nuages de la Voie lactée, et les galaxies extérieures à la nôtre, tous appelés « nébuleuses ». L’expansion de l’Univers, et la loi de Hubble-Lemaître, n’a été établie que dans les années 1930. Aujourd’hui, l’Univers jusqu’aux limites de notre horizon observable a été exploré, il contient au moins deux mille milliards de galaxies. Les télescopes dans l’espace (Hubble, James-Webb, Euclid), ou au sol (VLT, ELT, ALMA, SKA) nous permettent de préciser de plus en plus la physique des galaxies, et d’établir la théorie de leur formation, de même que l’histoire cosmique de la formation d’étoiles.

Les galaxies évoluent en symbiose avec leur trou noir supermassif, qui existe au centre de chaque bulbe de galaxie. Ce trou noir est alimenté par le gaz et les étoiles de la galaxie qui orbitent près du centre. Depuis quelques années, la détection des ondes gravitationnelles nous renseignent sur le taux de fusion des trous noirs, et des observations interférométriques à très haute résolution angulaire ont pu faire l’image de l’ombre de trous noirs supermassifs.

Résumé annuel

2018-2019 – Amas de galaxies et grandes structures de l'Univers

2017-2018 – Dynamique des galaxies : spirales et barres, interactions et fusions

2015-2016 – Trous noirs supermassifs, noyaux actifs et quasars

2014-2015 – Le problème de la matière noire : galaxies spirales