La salutaire prévoyance du duel