Champfleury, promoteur du « sans art »