Joseph et la Sainte Famille catholique au XIXᵉ s. : une paternité et une masculinité paradoxales

« Je vous salue Joseph » : l'outrance de la formule, non canonique, en dit long sur le succès foudroyant du culte de saint Joseph dans le catholicisme de la reconquête ecclésiale au XIXs.. Comment comprendre ce succès à une époque de féminisation du culte, avec, entre autres, une affirmation outrancière de la mariologie et de la mariophanie qui confinent à la mariolâtrie ? Dans quelle mesure les nécessités pastorales de la famille chrétienne mises en scène dans l'idéal d'une « Sainte Famille » ont-elles contribué à la réaffirmation, à travers Joseph, d’une figure masculine et paternelle ? Comment comprendre l'émergence quelque peu paradoxale de la « joséphologie » à l'âge de la déferlante mariale ? Et avec quelle portée proprement ecclésiologique ?