Christine Petit reçoit le prix Louisa Gross Horwitz (2020)

28 octobre 2020

Christine Petit

Crédits photo : © William Beaucardet

Le centre médical Irwing de l’université Columbia a annoncé l’attribution du prestigieux prix Horwitz aux chercheurs Robert Fettiplace, James Hudspeth et Christine Petit, titulaire de la chaire Génétique et physiologie cellulaire du Collège de France. Tous trois avaient déjà reçu le prix Kavli en 2018.

Le prix Horwitz est attribué « pour leurs travaux qui révèlent comment l’oreille et le cerveau interagissent pour traiter les sons ». Ces recherches ont permis de mieux comprendre la façon dont l'oreille convertit les ondes sonores en impulsions électriques que le cerveau interprète comme un langage, de la musique ou du bruit. La surdité affecte 466 millions de personnes dans le monde. Le travail pionnier des trois lauréats a ouvert la voie vers une meilleure prévention et des possibilités thérapeutiques.

Comme le précise l’université Columbia dans l’annonce du prix, Christine Petit a identifié plusieurs groupes de gènes qui jouent un rôle clé dans l'audition, contribuant à combler le fossé entre la science fondamentale et la médecine. En travaillant avec des familles touchées par une perte auditive héréditaire, elle a découvert plus de 20 gènes qui causent la surdité lorsqu'ils sont altérés. Les recherches de Christine Petit sur la fonction de ces gènes ont fourni des informations précieuses sur la façon dont la perte auditive se produit au niveau moléculaire. Ses travaux permettent d’envisager le développement de thérapies innovantes.

Photo Institut Pasteur

© Institut Pasteur. Montage photo avec, au premier plan, un champ de touffes ciliaires des cellules sensorielles de la cochlée et, en arrière-plan, des neurones du cortex auditif marqués en vert.

À l’invitation du centre médical Irwing de l’université Columbia, la professeure Christine Petit donnera une conférence le 28 janvier 2021 (10 heures EAST, soit 15 heures, GMT+1) :

« Tracing the Road from the Genetic Dissection of Auditory Molecular Mechanisms to Hearing Restoration »

Cette conférence se tiendra de façon virtuelle. Accès libre (enregistrement impératif sur le site de l’Université Columbia).

Christine Petit occupe la chaire Génétique et physiologie cellulaire du Collège de France depuis 2002. Elle prononcera par ailleurs sa leçon de clôture le jeudi 19 novembre 2020 à 18 heures (entrée libre sous réserve des places disponibles et des contraintes sanitaires du moment).

Deux autres professeurs du Collège de France ont été distingués par le prix Horwitz : Pierre Chambon (en 1999), qui fut le titulaire de la chaire Génétique moléculaire (1993-2003), ainsi que Nicole Le Douarin (en 1993) qui fut la titulaire de la chaire Embryologie cellulaire et moléculaire (1988-2000).