Une défense de la vieille théorie B du temps