Guerre, littérature et démocratie