« En toute chose, le commencement est la partie la plus puissante » : le passé juridique des Romains vu par eux-mêmes