Expansion phénotypique, optima et limites de développement