Autour de certaines équations de Schrödinger quasi linéaires