Le régime général de la diligence due (II) : le raisonnable en droit international et l'universalité du bon gouvernement