Une anti-bibliothèque ? Les livres de l'honnête homme au XVIIᵉ siècle