20 jan 2023
09:30 - 11:00
Amphithéâtre Marguerite de Navarre, Site Marcelin Berthelot
En libre accès, dans la limite des places disponibles
URL de la vidéo

Les mathématiciens savent qu’un espace vectoriel peut être décomposé en sous-espaces orthogonaux. Le cerveau exploite-t-il cette propriété ? La réponse semble positive : des populations distinctes de neurones, ou encore des vecteurs orthogonaux, mais portés par les mêmes neurones, codent souvent pour des propriétés dissociables des représentations mentales – par exemple la couleur, l’identité et la position des objets. De cette manière, le cerveau décompose ou « factorise » un problème en attribuant des représentations neuronales distinctes à chaque dimension indépendante du problème. Nous en verrons plusieurs exemples (cellules de grille dans le cortex entorhinal, codage des séquences dans le cortex préfrontal), et nous étudierons comment la notion de sous-espace offre une nouvelle solution au problème de la communication sélective entre aires cérébrales.