du
 → 

Le cours examinera les enjeux qui à la fois distinguent les pays européens les uns des autres et, pour cette raison même, encouragent le débat et l’amalgame qui s’ensuivent, ce qui est en réalité ce qui fait l’Europe. Sur le plan culturel, ces enjeux comprennent les différentes langues et la traduction, la mémoire sociale et le traumatisme collectif, les identités (sans trait d’union à l’américaine), les sexualités, les religions, la liberté versus l’esclavage (Don Quichotte), les réfugiés, la folie et la raison, le voyage, le « capitalisme sentimental » et son double usage de la séduction (Madame B), l’équilibre précaire entre assimilation et intégration. C’est grâce au fond commun de la « sémiosphere » européenne (Lotman) que les discussions autour de ces enjeux sont possibles.

Malgré une certaine cohérence du cours dans son ensemble, la variation des sujets invitera le public à venir selon l’intérêt, la disponibilité et le souhait de chacun. Après chaque séance, je pourrai soit inviter des spécialistes dans ces domaines, soit projeter quelques-uns des films que j’ai faits sur ces thèmes. Un court métrage d’esthétique abstrait sur la solitude des réfugiés sera créé pendant l’année et projeté (en boucle) durant le colloque final.

Nalini Malani, You Only leave Home when HOME won’t let you Stay, Exile - Dreams – Longing, (april 2020 – april 2021), Burger COLLECTION, Hong Kong