22 Sep 2022
19:00 - 21:00
Amphithéâtre Marguerite de Navarre, Site Marcelin Berthelot
En libre accès, dans la limite des places disponibles

Intervenant(s)

Nicolas Bouchaud, comédien
URL de la vidéo

À l'occasion d'une soirée exceptionnelle dans l'amphithéâtre Marguerite de Navarre du Collège de France, le comédien Nicolas Bouchaud lit en public la leçon inaugurale de Jean-François Champollion, dans le cadre de l'exposition « Champollion 1822. Et l'Égypte ancienne retrouva la parole ».

Prononcée le 10 mai 1831 sous l'intitulé « Discours d’ouverture du cours d’archéologie », elle inaugure la série de huit leçons que Jean-François Champollion prononce au Collège de France, avant de décéder prématurément le 4 mars 1832.

Cette soirée est présentée par le Pr Jean-Luc Fournet, qui en est l'organisateur.

Accès libre dans la limite des places disponibles.

Nicolas Bouchaud

Nicolas Bouchaud
© Jean-Louis Fernandez

Nicolas Bouchaud est comédien depuis 1991. Il travaille d’abord sous les directions d’Étienne Pommeret, Philippe Honoré... puis rencontre Didier-Georges Gabily qui l’engage pour les représentations de Des cercueils de zinc. Suivent Enfonçures, Gibiers du temps, Dom Juan/Chimères et autres bestioles. Il joue également avec Yann-Joël Collin dans Homme pour homme et L’Enfant d’éléphant de Bertolt Brecht, Henri IV de Shakespeare ; Claudine Hunault Trois Nôs irlandais de William Butler Yeats ; Hubert Colas, Dans la jungle des villes de Bertolt Brecht ; Bernard Sobel, L’Otage de Paul Claudel ; Rodrigo Garcia, Roi Lear, Borges + Goya ; Théâtre Dromesko L’Utopie fatigue les escargots ; Christophe Perton : Le Belvédère d’Odon von Horvath...

Jean-François Sivadier l’a dirigé dans Noli me tangere, La Folle Journée ou le Mariage de Figaro de Beaumarchais, La Vie de Galilée de Bertolt Brecht, Italienne scène et orchestre, La Mort de Danton de Georg Büchner, Le Roi Lear de Shakespeare, La Dame de chez Maxim de Georges Feydeau et en 2013 dans Le Misanthrope de Molière, notamment sur la scène du Théâtre de l’Odéon et pour lequel il reçoit le prix du meilleur acteur du Syndicat de la critique.

Nicolas Bouchaud joue et met en scène avec Gaël Baron, Valérie Dréville, Jean-François Sivadier et Charlotte Clamens, Partage de Midi de Paul Claudel créé au Festival d’Avignon 2008.

Au Festival d’Avignon 2011, Frédéric Fisbach le met en scène dans Mademoiselle Julie de Strindberg, aux côtés de Juliette Binoche. Le spectacle tourne la saison suivante à la Comédie de Reims, au Théâtre de Lorient et à l'Odéon-Théâtre de l’Europe. À l'occasion des quarante ans de Théâtre Ouvert sont organisées au Festival d’Avignon des Lectures de Traversée.

Au théâtre du Rond-Point, en 2010 et en 2011, dans le cadre du Festival d’Automne à Paris, il interprète La Loi du marcheur, spectacle qu’il crée avec Éric Didry, à partir des entretiens de Serge Daney avec Régis Debray.

En 2012, dans le cadre du Festival d’Automne à Paris, il met en scène Deux Labiche de moins d’après Le Mystère de la rue Rousselet et Un mouton à l’entresol d’Eugène Labiche au Théâtre de l’Aquarium.

En 2013, il partage la scène avec Judith Henry pour Projet Luciole, conçu et mis en scène par Nicolas Truong au Festival d’Avignon (tournée en 14-15).

En novembre 2013 à La Comédie  Scène nationale/Clermont-Ferrand, il crée Un métier idéal mis en scène par Eric Didry. Le projet est adapté du livre de John Berger et Jean Mohr par Nicolas Bouchaud, Éric Didry et Véronique Timsit. Un métier idéal et La Loi du marcheur sont repris au théâtre du Carreau du Temple en 2015. Il collabore à nouveau avec le metteur en scène Éric Didry pour Le Discours de Monsieur le député de Massimo Sgorbani (2014) et Le Méridien de Paul Celan, joué au théâtre national de Strasbourg en octobre 2015.

En 2015, il reprend son rôle dans La Vie de Galilée mis en scène par Jean-François Sivadier au théâtre Le Montfort à Paris. En mars 2016, il joue Dom Juan au théâtre national de Bretagne dans une mise en scène de Jean-François Sivadier. Au Festival d’Avignon 2016, il joue et collabore à la création de Interview au côté de Judith Henry et de Nicolas Truong, qui conçoit et met en scène le spectacle. S’en suit une tournée durant les saisons 16-17 et 17-18.

Il poursuit son compagnonnage avec Véronique Timsit et Éric Didry pour la création de Maîtres anciens de Thomas Bernhard en novembre 2017 au théâtre de la Bastille à Paris, et reprend en tournée La Loi du marcheur, Un métier idéal et Le Méridien, tous présentés notamment au théâtre du Rond-Point en mars-avril 2018.

En 2019, Nicolas Bouchaud reçoit le prix du Syndicat de la critique.

Au cinéma, il tourne entre autres sous la direction de Jacques Rivette (Ne touchez pas à la hache – 2007), Bérénice André (Mon arbre – 2011), Nicolas Klotz et Frédéric Fisbach (Mademoiselle Julie – 2011), Jean Denizot (La Belle Vie – 2013), Pierre Salvadori (Dans la cour – 2014), Mario Fanfani (Les Nuits d’été – 2014), Jean-Christophe Meurisse (Apnée – 2016) et Jean Paul Civeyrac (Mes provinciales – sortie avril 2018).