Présentation

Philippe Descola, professeur émérite du Collège de France, né en 1949 à Paris, a d’abord fait des études de philosophie à l’École normale supérieure de Saint-Cloud avant de se former à l’ethnologie à l’université Paris-X et à l’École pratique des hautes études (VIe section). Chargé de mission par le CNRS, il mène une enquête ethnographique de 1976 à 1979 chez les Jivaros Achuar de l’Amazonie équatorienne dont il étudie plus particulièrement les relations à l’environnement, sujet de la thèse de doctorat d’ethnologie qu’il soutient en 1983 sous la direction de Claude Lévi-Strauss. Après avoir enseigné à l’université de Quito, il est visiting scholar au King’s College de Cambridge et attaché de recherche à la Maison des sciences de l’homme, puis rejoint l’École des hautes études en sciences sociales (maître de conférences en 1984, directeur d’études en 1989) où il développe au fil des ans, lors de son séminaire hebdomadaire, une anthropologie comparative des rapports entre humains et non-humains.

Professeur au Collège de France de 2000 à 2019 dans la chaire d’Anthropologie de la nature, Philippe Descola y a dirigé jusqu’en 2013 le laboratoire d’anthropologie sociale (UMR 7130, laboratoire mixte du Collège de France, de l’EHESS et du CNRS) tout en conservant une direction d’études à l’EHESS. Il a été professeur invité, parfois à plusieurs reprises, dans les universités de Göteborg, São Paulo (chaire Lévi-Strauss), Vienne, Rio de Janeiro (chaire Claude Bernard), Chicago, Mexico, Buenos Aires, Louvain (chaire J. Leclercq), Pékin (Beida), Mexico (UNAM), Montréal, Saint-Pétersbourg, Uppsala, au Collège de Belgique et l’Université Saint-Louis de Bruxelles, à l’université Cornell et à la London School of Economics ; il a été fellow de la Carl Friedrich von Siemens Stiftung de Munich en 2007-2008 et du King’s College de Cambridge en 2014-2015 et Distinguished visiting professor au Peter Wall Institute of Advanced Studies de l’université de Colombie britannique à Vancouver ; il a en outre donné des conférences dans une cinquantaine d’universités ou académies étrangères, notamment la Beatrice Blackwood Lecture à Oxford, la George Lurcy Lecture à Chicago, la Munro Lecture à Edinburgh, la Radcliffe-Brown Lecture à la British Academy, la Clifford Geertz Memorial Lecture et la Eberhard L. Faber Lecture à Princeton, les Jensen Lectures à Francfort, la Victor Goldschmidt Lecture à Heidelberg, la Edward Westermarck Memorial Lecture à Helsinki et la Georg Forster Annual Lecture à Mayence. Il est président de la Société des Américanistes depuis 2002, a présidé le conseil scientifique de la Fondation Fyssen de 2001 à 2009 et la section « Sciences sociales et humaines » de la Stratégie nationale de recherche, et a été membre de nombreux conseils scientifiques, dont le Conseil stratégique de la recherche auprès du Premier ministre.

Bibliographie sélective