Comment formaliser la diversité des langues ?