Comprendre le sanskrit : de la grammaire de P1nini aux machines d'Eilenberg (Bio Huet + résumé)

Le Sanskrit est la langue savante de la civilisation indienne. Il a été figé dès le IVe siècle avant l’ère commune par une grammaire formelle exacte due au lettré Pāṇini qui fut non seulement un linguiste de génie mais aussi un informaticien précurseur.

Le traitement informatique du Sanskrit a nécessité la mise au point d’algorithmes d’analyse morpho-phonétique sophistiqués utilisant une méthodologie de programmation relationnelle inspirée des travaux du mathématicien Samuel Eilenberg et pilotés par les règles d’euphonie de Pāṇini. L’exposé présentera brièvement cette méthodologie illustrée par le traitement informatique d’exemples caractéristiques.

Biographie

Gérard Huet est un informaticien, logicien et linguiste, membre de l’Académie des Sciences. Il a fait l’essentiel de sa carrière à l’Inria, où il est Directeur de recherches émérite.

Ses principaux travaux ont porté sur la théorie des types et son application à la mécanisation des mathématiques. Il est notamment l’auteur d’un algorithme d’unification pour le lambda-calcul typé de Church, d’un algorithme applicatif pour la représentation de structures de données focalisées (le « zipper ») et de la boîte à outils linguistique Zen. Il est à l’origine de l’assistant de preuves mathématiques Coq.

Depuis une quinzaine d’années il se consacre à l’informatisation du Sanskrit. Il est l’auteur du dictionnaire génératif « Héritage du Sanskrit » et de la plateforme de traitement linguistique associée sanskrit.inria.fr.