L'Europe des biens publics

Résumé

La communication propose d’interroger l’histoire contemporaine d’une catégorie clé du politique, celle de « public », au contact de l’Union européenne. Une des singularités du projet d’intégration européenne, historiquement centré autour de l’édification d’un grand Marché unique, est en effet de s’être forgé sans notion forte du « public ». Ainsi, les sciences du gouvernement européen qui se sont développées depuis les années 1960, qu’il s’agisse des théories de la concurrence ou de celles de la gouvernance, ont pour point commun de proposer un dépassement de la frontière du « public » et du « privé ». Pourtant, face aux crises économique, écologique et pandémique qui se succèdent et s’imbriquent désormais, les mots du « public » font leur retour dans la politique européenne au travers de revendications d’investissements « publics », mais aussi de dette, de déficit et de budget communs. La communication propose d’analyser ces nouvelles mobilisations qui dessinent les contours d’une « Europe des biens publics », en les resituant dans une histoire des savoirs juridiques et politiques de l’intégration européenne.

Biographie

Antoine Vauchez est politiste, directeur de recherche au CNRS et membre du Centre européen de sociologie et science politique (Univ. Paris 1 / Ehess). Ses travaux portent sur l'histoire et la sociologie du centre de pouvoir européen, du Marché unique à l'euro (L'Union par le droit, Sciences Po, 2013; Démocratiser l'Europe, Seuil 2014) mais aussi sur les transformations néolibérales du droit et de l'Etat (Sphère publique, intérêts privés, Presses de Sciences Po, 2017) et la montée des pouvoirs dits 'indépendants' (avec Bastien François, dir., Politique de l'indépendance, Septentrion, 2020).