L'Europe et la Russie entre partenariat et confrontation

Résumé

Le rapport à l’Europe est depuis des siècles un sujet de débats en Russie. Après l’effondrement de l’URSS, la question semble un moment dépassée : la « nouvelle » Russie s’engage dans un processus de transition démocratique, elle se situe résolument aux côtés des pays occidentaux, ses « vrais amis », et elle affirme son européanité. La question resurgit pourtant dès les années 1990. Et progressivement les équilibres penchent du côté de la conflictualité et de ceux qui sont persuadés de la spécificité de l’identité de la Russie. Dans les faits, depuis l’effondrement de l’Union soviétique, deux logiques semblent être à l’œuvre. La première, très présente dans un premier temps, est celle du partenariat et de l’association. La seconde, qui semble aujourd’hui dominante, est celle de la méfiance, de la distanciation et de la confrontation. De ces deux logiques, laquelle à terme l’emportera ? Après en avoir rappelé les grandes caractéristiques, je me pencherai sur les perceptions que les Russes ont de l’UE et des pays européens et que ceux-ci ont de la Russie, ainsi que sur les enjeux de leur relation.

Biographie

Anne de Tinguy est professeure émérite des universités.

Professeure des universités à l’Inalco (Institut national des langues et civilisations orientales) à partir de 2005, après avoir été chercheuse au CNRS, Anne de Tinguy était et demeure rattachée au CERI-Sciences Po. Elle a obtenu son doctorat et son habilitation à diriger des recherches en science politique à Sciences Po, après des études à la Sorbonne (Paris 4), à l’Inalco et à Sciences Po. Elle est ancienne auditrice de l’Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN, 1989-90).

Politiste et historienne, spécialiste des questions de relations internationales de la Russie et de l’Ukraine, elle a notamment travaillé sur la politique étrangère de ces deux États, sur le rôle des perceptions et des représentations dans les relations internationales ainsi que sur les migrations en provenance et au sein de l’espace postsoviétique. Elle est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages, dont sept sous sa direction. Depuis 2015, elle dirige Regards sur l’Eurasie – L’année politique en…, collection « Les Études du CERI », publication annuelle en ligne.

Elle a enseigné l’histoire et les relations internationales de l’URSS et de la Russie à Sciences po et à l’Inalco au niveau de la licence, du master et du doctorat. Elle a été directrice du master Relations internationales de l’Inalco de 2011 à 2018 et directrice académique du double master Études internationales Sciences Po-MGIMO (Institut d’État des relations internationales de Moscou) de 2002 à 2018.

Vice-présidente de l’Association française des études ukrainiennes de 2000 à 2017, membre du conseil scientifique puis du conseil d’administration de l’Inalco (jusqu’en 2018), elle est membre du comité de rédaction de la revue Anatoli–Territoires, politique, sociétés (CNRS Éditions).