Droit, culture et société de la Rome antique

Présentation de la recherche

Professeur Dario Mantovani

Par sa recherche, Dario Mantovani vise à comprendre le droit romain du point de vue de la société qui l’a produit, c’est-à-dire tel qu’il a été pensé, vécu et traduit dans des documents. Comme il l’a exposé dans sa leçon inaugurale (Droit, culture et société de la Rome Antique, Fayard, 2019), il pratique une méthode d’historicisation par champs proches, qui se fonde sur l’utilisation du plus large éventail de sources (littéraires, épigraphiques, numismatiques, glyptiques) et applique les méthodes développées par la philologie et les autres disciplines fondamentales pour l’étude de l’Antiquité.

Il s’intéresse notamment au procès privé et criminel, aux formes littéraires et aux systèmes des pensée des juristes romains, au rapport entre droit et rhétorique, plus généralement à l’organisation du pouvoir dans la société romaine, ainsi qu’à l’histoire de l’historiographie et à l’humanisme juridique.

Auteur de plus de 140 publications, dont Les juristes écrivains de la Rome antique. Les œuvres des juristes comme littérature (Les Belles Lettres, 2018), il a dirigé le projet ERC Advanced Grant REDHIS « Rediscovering the Hidden Structure. A New Appreciation of Juristic Texts and Patterns of Thought in Late Antiquity » (2014-2020). Les recherches menées par ce groupe pluridisciplinaire ont permis d’identifier un grand nombre de fragments d’œuvres de juristes classiques inédits dans les collections papyrologiques européennes et américaines et de remettre en question l’idée que la littérature juridique aurait presque disparu entre le IIIe et le VIe siècle.