Boccace, le survivant et la tyrannie de la mort