« Voilà le XVᵉ siècle » : méditations stendhaliennes sur l'humanisme et la défaite