Les nanotechnologies peuvent-elles contribuer à traiter des maladies sévères ?