Couches limites en homogénéisation : estimations quantitatives