Centre interdisciplinaire de recherche en biologie (CIRB)
Publié le 01 septembre 2022
Vignette article Adel Al Jord

Une publication parue dans Nature Communications d'Adel Al Jord, chercheur au Centre interdisciplinaire de recherche en biologie (CIRB) du Collège de France dans l’équipe co-dirigée par Marie-Emilie Terret et Marie-Hélène Verlhac, établit une nouvelle fonction cellulaire pour le cytosquelette.

Grâce à une approche interdisciplinaire, mêlant biologie cellulaire, moléculaire, computationnelle, ainsi que bio-informatique et biophysique théorique, les auteurs ont découvert que les ovocytes de souris développent des forces mécaniques issues du cytosquelette lors de leur croissance dans les ovaires, afin de réorganiser des organelles nucléaires, appelés condensats.

En collaboration avec l’équipe dirigée par Jean-René Huynh au CIRB, les auteurs ont montré que cette capacité des forces cytoplasmiques à réorganiser les condensats à l’intérieur du noyau ovocytaire, avait été conservée au cours de l’évolution. Sans cette réorganisation, les stocks d’ARN messagers maternels ainsi que les divisions ovocytaires sont défaillants, impactant la fécondité du gamète. Au-delà de la reproduction, ce nouveau mécanisme pourrait apporter un éclairage nouveau à de nombreuses anomalies liées à des défauts de forces cytoplasmiques corrélant avec des défauts d’architecture des condensats, observés dans les cancers, les maladies neurodégénératives, et les infections virales.

Auteurs: Adel Al Jord, Gaëlle Letort, Soline Chanet, Feng-Ching Tsai, Christophe Antoniewski, Adrien Eichmuller, Christelle Da Silva, Jean-René Huynh, Nir S. Gov, Raphaël Voituriez, Marie-Émilie Terret, et Marie-Hélène Verlhac.