15 Mar 2022
11:00 - 12:00
Amphithéâtre Marguerite de Navarre, Site Marcelin Berthelot
En libre accès, dans la limite des places disponibles
URL de la vidéo

En confrontant les données archéologiques, les sources des archives royales et la mémoire juive de l’attaque du call de la cité catalane de Tàrrega durant l’été 1348, puis en confrontant à d’autres exemples de mise à mort des juifs en temps de peste dans la couronne d’Aragon, mais aussi à Strasbourg, en Provence et dans les villes allemandes, on se heurte à l’énigme d’une métaphore meurtrière qui ne se laisse pas ramener au modèle structuraliste de la virulence d’une mentalité persécutrice.

Sommaire

  • Avec Susan Sontag, devant la douleur des autres
  • Cancer, tuberculose et violence : encore des métaphores meurtrières
  • « Le but de mon livre était d’apaiser l’imagination, et non de la stimuler. Non pas de conférer du sens, but traditionnel de toute entreprise littéraire, mais d’ôter du sens à quelque chose » (Susan Sontag, Le SIDA et ses métaphores, 1988)
  • « Ni une malédiction, ni une punition, ni une honte ». Juste une maladie
  • Retour à la peste noire : des lectures déflationnistes, mais pas déceptives
  • Il y a la peste
  • Il y a l’antisémitisme (Stéphane Habib, 2020)
  • Un existant qui se soustrait à tout sens, à toute détermination : l’expérience historique du « il y a »
  • « Le présent, soudé au passé, est tout entier héritage de ce passé ; il ne renouvelle rien. C’est toujours le même présent ou le même passé qui dure » (Emmanuel Levinas, Le temps et l’autre, 1979)
  • Retour au temps défait : Pétrarque écrit après la peste noire, Guillaume de Machaut compose d’après la peste noire
  • Il y a la peste, il y a la mort des juifs, entre les deux il n’y a rien
  • L’empreinte du temps dans la matière et la méthode archéologique : peut-on caler topographiquement des objets mutiques dans des lignes de discours ?
  • C’était à Tàrrega en 1348
  • Identification et archéologie de six fosses communes dans le cimetière juif (Anna Colet et al., « Les fosses communes des Roquetes à Tàrrega », dans Paul Salmona dir., L’archéologie du judaïsme en France et en Europe, 2011)
  • De quoi sont-ils morts ? Fosse 164, individu UE 1215 : 22 traces de coups (Anna Colet et al., « The Black Death and Its Consequences for the Jewish Community in Tàrrega: Lessons from History and Archeology », The Medieval Globe, 2014)
  • Muyren los traydors : l’attaque du call de Tàrrega dans les archives de la Couronne d’Aragon (Josep Xavier Muntané, « Au carrefour des documents : la Peste Noire à Tàrrega (Catalogne) et ses conséquences pour les juifs de la ville », dans François Clément dir., Épidémies, épizooties : Des représentations anciennes aux approches actuelles, 2017)
  • ‘Emeq ha-bakhà : la mémoire de l’événement dans la Vallée des larmes de Joseph Ha-Cohen (Susan L. Einbinder, After the Black Death: Plague and Commemoration among Iberian Jews, 2018)
  • Salo Baron : le ghetto, l’émancipation et la « conception lacrymale » de l’histoire juive (Pierre Birnbaum, Les larmes de l’histoire, 2022)
  • Les enjeux de la datation et du décompte des morts : une volonté exterminatrice
  • « Les gens du peuple, le jour où il advient quelque peste ou famine, font trembler la terre en criant : Tout cela a lieu à cause des péchés de Jacob ! » : le taqqanot de 1354 (Mario Macias, « Responding the violence : the haskamot of Barcelona and the Jewish political tradition », Journal of Catalan Intellectual History, 2019)
  • En 1361, ça recommence : « ils craignent que, à cause de la mortalité qui s’est produite et se produit encore dans plusieurs parties de notre royaume, on recommence à leur faire du mal, à les piller et à les tuer comme avant » (Amada López de Meneses, Documentos acerca de la Peste Negra en los dominios de la Corona de Aragón, 1956)
  • L’antijudaïme à « l’âge de la foi », l’antisémitisme à « l’âge de la science » (Léon Poliakov) : mais faut-il vraiment deux mots pour dire la haine des juifs ? (Jeanne Favret-Saada et Josée Contreras, Le Christianisme et ses juifs, 2004)
  • Comme avant, mais depuis quand ? Le précédent de 1096 (Elsa Marmursztejn, « 1096, dans la vallée du Rhin. Les massacres de la première croisade », dans Pierre Savy dir., Histoire des Juifs, 2020)
  • Qiddush ha-shem : liturgie, violence martyre (Jeremy Cohen, Sanctifying the Name of God. Jewish Martyrs and Jewish Memories of the First Crusade, 2004)
  • Tous ceux qui souillent la pureté de la christianitas (Robert Moore, La persécution. Sa formation en Europe, Xe-XIIIsiècle, 1991)
  • Vengeance divine et imaginaire messianique : « aborder rationnellement l’histoire de la déraison » (Israël Jacob Yuval, « Deux peuples en ton sein ». Juifs et Chrétiens au Moyen Âge, 2012)
  • Des sociétés au coude-à-coude, et pourtant, « si cette proximité entretient quelque chose, c’est plutôt l’incompréhension, le soupçon et l’animosité réciproques »
  • Comment nous séparer de ce passé ? David Nirenberg contre le « consensus structuraliste » de la mentalité persécutrice (Violence et minorités au Moyen Âge, 2001)
  • La violence stylisée du rituel de lapidation des quartiers juifs pendant la Semaine sainte : un « carnaval clérical antiroyal »
  • À Barcelone en 1348 : déritualisation et débordement violent
  • Retour à Tàrrega : la continuation de la guerre privée par d’autres moyens
  • Le pogrom de la Saint-Valentin 1349 à Strasbourg : changement politique et mise à mort des juifs (Alfred Haverkamp, « Die Judenverfolgungen zur Zeit des Schwarzen Todes im Gesellschaftsgefüge deutscher Städte », dans Zur Geschichte der Juden im Deutschland des späten Mittelalters und der frühen Neuzeit, 1981)
  • Dans le Saint Empire romain germanique, la virulence d’une pulsion exterminatrice ? Modélisation économique et préjugés historiographiques (Nico Voigtländer et Hans-Joachim Voth, « Persecution Perpetuated: The Medieval Origins of Anti-Semitic Violence in Nazi Germany », Quarterly Journal of Economics, 2012)
  • Quand le conseil de ville de Strasbourg se renseignait sur l’existence des empoisonneurs (Samuel Cohn, « The Black Death and the Burning of Jews », Past & Present, 2007)
  • Le chirurgien Balavigny, ses poudres magiques et l’ordre venu de Tolède : voici le complot juif
  • Comment éloigner la maladie de ses métaphores ? La leçon du Regiment de preservacio de pestilencia de Jacme d’Agramont du 24 avril 1348

Cycle associé