19 oct 2018
14:30 - 15:10
Amphithéâtre Marguerite de Navarre, Site Marcelin Berthelot
En libre accès, dans la limite des places disponibles

Intervenant(s)

Laurent Dubreuil, Université Cornell
URL de la vidéo

Proposant d’introduire une distinction entre la pensée et le penser, ou entre le cognitif et l’intellectif, je suggère que certains usages du langage sont hors du commun et capables de nous transporter hors les limites de notre réflexion ordinaire. La poésie, en particulier, est cet art verbal qui, reposant sur quelque reprogrammation de la parole, outrepasse jusqu’à la logique de son propre « algorithme ». Dans la seconde partie de cette conférence, je me concentre sur trois usages différenciés du langage et considère tour à tour des questions d’élasticité sémantique du poème, les possibilités rythmiques du vers qui sourdent de la prosodie usuelle de l’oralité, la mise en évidence — par le fonctionnement textuel — d’une irréductibilité langagière du pensée. Chemin faisant, je lis un peu de théâtre grec et français, de critique chinoise et italienne, de poésie américaine.

Biographie

Laurent Dubreuil est l’auteur d’une douzaine d’ouvrages situés entre littérature, philosophie et sciences cognitives. Il a notamment publié L’empire du langage (2008), L’état critique de la littérature (2009), Génération romantique (2014), The Intellective Space (2015) et Poetry and Mind (2018). Pendant de nombreuses années, Laurent Dubreuil a été associé aux revues Labyrinthe et diacritics, dont il a exercé la direction de 2011 à 2017. Professeur de littérature comparée, d’études romanes et de sciences cognitives à l’université Cornell aux États-Unis, Dubreuil est également le titulaire de la chaire internationale de théorie transculturelle à l’université Tsinghua de Beijing.

Associé à