Amphithéâtre Guillaume Budé, Site Marcelin Berthelot
En libre accès, dans la limite des places disponibles
-

La vidéo sera disponible prochainement.

Résumé

Comment les locuteurs peuvent-ils maîtriser une infinité d’expressions linguistiques possibles ? Cette question a des racines anciennes, mais elle a pu être abordée de manière précise seulement dans la deuxième moitié du XXe siècle, avec les approches de la linguistique formelle. La connaissance de la langue peut être modélisée comme la possession d’un système de règles récursives, capables de se réappliquer indéfiniment sur leur propre résultat (Chomsky), engendrant ainsi une infinité potentielle de structures. Plusieurs décennies de discussions sur la nature des règles linguistiques ont amené à l’hypothèse que le système peut être réduit à une seule règle récursive très simple et générale, appelée « Merge » (assemblage) dans le programme minimaliste. Ce système de calcul syntaxique, d’une grande simplicité et élégance, produit des représentations arborescentes, les arbres syntaxiques, qui doivent être « lisibles » par les systèmes sensoriels (du côté des sons/gestes visibles) et par les systèmes de pensée (les systèmes des concepts et des intentions).