Présentation

Né le 18 janvier 1959, à Marseille.

Hugues de Thé a bénéficié d'une double formation médicale et scientifique. Il explore les relations entre transcription des gènes, architecture du noyau et développement des cancers. Après la découverte d’un récepteur à l’acide rétinoïque et du premier élément de réponse à cette hormone lors de sa thèse dans le laboratoire de Pierre Tiollais à l’Institut Pasteur, il a apporté une contribution clef à la caractérisation de PML/RARA, le gène à l'origine de la leucémie aiguë promyélocytaire (LAP).

Il s'est depuis entièrement consacré à la compréhension de l'action de la protéine synthétisée par ce gène, montrant que PML/RARA exerce des effets dominants négatifs aussi bien sur la régulation de la transcription que sur l’organisation des corps nucléaires PML. Il a montré que les deux médicaments actifs dans la LAP, l'arsenic et l'acide rétinoïque, induisent tous deux la dégradation de la protéine PML/RARA, l'arsenic ciblant sa partie PML et l'acide rétinoïque sa partie RARA.

Utilisant des modèles animaux de cette leucémie, il a pu démontrer que l'induction de la dégradation de PML/RARA par l’acide rétinoïque ou l’arsenic est bien à l’origine de leurs bénéfices cliniques et que la combinaison de ces deux agents guérit définitivement la maladie par un mécanisme impliquant la reformation des corps PML et l’activation du suppresseur de tumeur P53. Des essais cliniques directement inspirés de ses travaux ont conduit à la guérison définitive de la quasi-totalité des patients, faisant de la LAP le premier exemple d’une leucémie guérie par des traitements ciblés.

Partant du modèle de la LAP, il a apporté des éclairages originaux sur des problématiques très fondamentales de biologie cellulaire, comme l’assemblage des corps nucléaires PML, ou de biochimie, comme le couplage sumoylation/ ubiquitination/ dégradation des protéines.

Ses travaux actuels cherchent à élucider les mécanismes moléculaires de réponses aux traitements anticancéreux, ainsi qu'à explorer, d'autres formes de leucémies, le rôle de PML dans la réponse thérapeutique ou les relations entre surexpression de RARA et immortalisation des progéniteurs.

Bibliographie sélective

5 publications depuis sa nomination au Collège de France

  • Activation of a Promyelocytic Leukemia-Tumor Protein 53 Axis Underlies Acute Promyelocytic Leukemia Cure

    Ablain J., Rice K., Soilihi H., de Reynies A., Minucci S. et de Thé H., « Activation of a Promyelocytic Leukemia-Tumor Protein 53 Axis Underlies Acute Promyelocytic Leukemia Cure », Nat Med, vol. 20, n° 2, 2014, p. 167-74.

  • Resistance to Therapy in Acute Promyelocytic Leukemia

    Lehmann-Che J., Bally C. et de Thé H., « Resistance to Therapy in Acute Promyelocytic Leukemia », N Engl J Med, vol. 371, n° 12, 2014, p. 1170-2.

  • Differentiation Therapy Revisited

    de Thé H., « Differentiation Therapy Revisited », Nat Rev Cancer, vol. 18, n° 2, 2018, p. 117-127.

  • JAK2V617F Myeloproliferative Neoplasm Eradication by a Novel Interferon/Arsenic Therapy Involves PML

    Dagher T., Maslah N., Edmond V., Cassinat B., Vainchenker W., Giraudier S., Pasquier F., Verger E., Niwa-Kawakita M., Lallemand-Breitenbach V., Plo I., Kiladjian J. J., Villeval J. L. et de Thé H., « JAK2V617F Myeloproliferative Neoplasm Eradication by a Novel Interferon/Arsenic Therapy Involves PML », J Exp Med, vol. 218, n° 2, 2021.

  • Actinomycin D Targets NPM1c-Primed Mitochondria to Restore PML-Driven Senescence in AML Therapy

    Wu H. C., Rerolle D., Berthier C., Hleihel R., Sakamoto T., Quentin S., Benhenda S., Morganti C., Wu C., Conte L.,Rimsky S., Sebert M., Clappier E., Souquere S., Gachet S. , Soulier J., Durand S., Trowbridge J. J., Benit P., Rustin P., El Hajj H., Raffoux E., Ades L., Itzykson R., Dombret H., Fenaux P, Espeli O., Kroemer G., Brunetti L., Mak T. W., Lallemand-Breitenbach V., Bazarbachi A., Falini B., Ito K., Martelli M. P. et de Thé H., « Actinomycin D Targets NPM1c-Primed Mitochondria to Restore PML-Driven Senescence in AML Therapy », Cancer Discov, vol. 11, n° 12, 2021, p. 3198-3213.

5 publications sur l'ensemble de sa carrière scientifique

  • The PML-RAR Alpha Fusion mRNA Generated by the t(15;17) Translocation in Acute Promyelocytic Leukemia Encodes a Functionally Altered RAR

    de Thé H., Lavau C., Marchio A., Chomienne C., Degos L. et Dejean A., « The PML-RAR Alpha Fusion mRNA Generated by the t(15;17) Translocation in Acute Promyelocytic Leukemia Encodes a Functionally Altered RAR », Cell, vol. 66, n° 4, 1991, p. 675-84.

  • Retinoic Acid and Arsenic Synergize to Eradicate Leukemic Cells in a Mouse Model of Acute Promyelocytic Leukemia

    Lallemand-Breitenbach V., Guillemin M.-C., Janin A., Daniel M.-T., Degos L., Kogan S. C., Bishop J. M. et de Thé H., « Retinoic Acid and Arsenic Synergize to Eradicate Leukemic Cells in a Mouse Model of Acute Promyelocytic Leukemia », J. Exp. Med, vol. 189, 1999, p. 1043-1052.

  • Eradication of Acute Promyelocytic Leukemia-Initiating Cells through PML-RARA Degradation

    Nasr R., Guillemin M. C., Ferhi O., Soilihi H., Peres L., Berthier C., Rousselot P., Robledo-Sarmiento M., Lallemand-Breitenbach V., Gourmel B., Vitoux D., Pandolfi P. P., Rochette-Egly C., Zhu J. et de Thé H., « Eradication of Acute Promyelocytic Leukemia-Initiating Cells through PML-RARA Degradation »Nature medicine, vol. 14, n° 12, 2008, p. 1333-42.

  • Arsenic Degrades PML or PML-RARalpha through a SUMO-Triggered RNF4/Ubiquitin-Mediated Pathway

    Lallemand-Breitenbach V., Jeanne M., Benhenda S., Nasr R., Lei M., Peres L., Zhou J., Zhu J., Raught B. et de Thé H., « Arsenic Degrades PML or PML-RARalpha through a SUMO-Triggered RNF4/Ubiquitin-Mediated Pathway », Nature cell biology, vol. 10, n° 5, 2008, p. 547-55.

  • PML/RARA Oxidation and Arsenic Binding Initiate the Antileukemia Response of As2O3

    Jeanne M., Lallemand-Breitenbach V., Ferhi O., Koken M., Le Bras M., Duffort S., Peres L., Berthier C., Soilihi H., Raught B. et de Thé H., « PML/RARA Oxidation and Arsenic Binding Initiate the Antileukemia Response of As2O3 », Cancer cell, vol. 18, n° 1, 2010, p. 88-98.