Découvrez les nouveaux professeurs de l'année 2020-2021

13 juillet 2020

À l'occasion de cette nouvelle rentrée, le Collège de France accueillera quatre nouveaux professeurs (Luigi Rizzi, Samantha Besson, Timothy Gowers et Sonia Garel) et quatre professeurs invités (Chris Bowler, Jean-Philippe Bouchaud, Yadh Ben Achour et Frédéric Magniez, chaires annuelles).
Présentations et parcours...

 

Nouveaux professeurs élus sur une chaire pérenne

Né en 1952 à Gênes en Italie, Luigi Rizzi est professeur de linguistique aux universités de Sienne et de Genève, où il dirige le projet ERC Syntactic Cartography and Locality in Adult Grammar and Language Acquisition. Il est membre correspondant de la British Academy (G.-B.), membre de l’Academia Europaea, membre honoraire international de l’American Academy of Arts and Sciences.

Son domaine principal de recherche est la théorie de la syntaxe et la syntaxe comparative. Il a contribué en particulier au développement de l’approche paramétrique de la linguistique comparative, à la théorie de la localité et à l’étude de la cartographie syntaxique.

Luigi Rizzi occupe la chaire Linguistique générale depuis octobre 2019. Son premier cours portera sur les représentations linguistiques et les mécanismes qui les engendrent.

  • Date de la leçon inaugurale : 5 novembre 2020 à 18 heures – « Complexité des structures linguistiques, simplicité des mécanismes du langage »
  • Date du début des cours : 13 novembre 2020 – « Cartographie et minimalisme : complexité des structures, simplicité des mécanismes »

Née en 1973, Samantha Besson est professeure ordinaire de droit international public et de droit européen à l'Université de Fribourg (Suisse). Elle y codirige l’Institut de droit européen depuis 2005, après avoir passé de nombreuses années comme chercheuse doctorale, puis postdoctorale à l’Université d’Oxford.

Ses recherches et publications concernent le droit international général, le droit institutionnel de l’UE et la philosophie du droit, avec un accent tout particulier sur le droit et la théorie des droits humains. Professeure invitée à la Duke Law School, Catolica Global School of Lawde Lisbonne, Harvard Law School et Penn Law School, elle a aussi assuré divers enseignements pour l'Académie de droit international de La Haye. Depuis 2017, elle est membre du comité de l’Académie suisse des sciences humaines et sociales.

Samantha Besson occupe la chaire Droit international des institutions depuis octobre 2019. Elle donnera en 2021 son premier cours intitulé « Diligence et négligence en droit international ».

  • Date de la leçon inaugurale : 3 décembre 2020 à 18 heures – « Reconstruire l’ordre institutionnel international »
  • Date du début des cours : 11 février 2021 – « Diligence et négligence en droit international »

Timothy Gowers

Timothy Gowers Chaire Combinatoire

Timothy Gowers est né en 1963 à Marlborough, Royaume-Uni. Il a étudié les mathématiques à l'université de Cambridge, où il a obtenu son doctorat sous la direction de Béla Bollobás. Après deux ans comme « research fellow » de Trinity College (Cambridge), il est devenu maître de conférences à University College London, avant de retourner à Cambridge en 1995, d'abord comme maître de conférences, puis à partir de 1998 comme titulaire de la chaire Rouse Ball de mathématiques. Il fut professeur invité à Princeton entre 2000 et 2002.

Depuis 2009, il est « Research Professor » de la Royal Society. Pendant l'année universitaire 2017-2018, il a été lauréat de la chaire de la Fondation Sciences Mathématiques de Paris. Il a reçu un prix de la Société européenne de mathématiques en 1996, et une médaille Fields en 1998. En 2012, il a été fait chevalier pour services rendus aux mathématiques. Il est l'auteur de Mathematics, A Very Short Introduction, et l'éditeur principal du Princeton Companion to Mathematics

Il a été nommé professeur du Collège de France en mai 2020 sur la chaire Combinatoire et donnera en 2021 son premier cours intitulé « Outils de la combinatoire ».

  • Date de la leçon inaugurale : 21 janvier 2021 à 18 heures – « Combinatoire »
  • Date du début des cours : 25 janvier 2021 – « Outils de la combinatoire »

Sonia Garel est neurobiologiste et dirige l’équipe Développement et plasticité du cerveau à l’institut de biologie de l’École normale supérieure à Paris (France). Ses recherches portent sur les mécanismes qui contrôlent l'assemblage des circuits neuronaux du cerveau antérieur pendant l'embryogenèse et le développement postnatal, avec un intérêt particulier sur les interactions avec le système immunitaire et l'environnement. 

Après des études à l’AgroParisTech et l’obtention d’un doctorat en biologie du développement à Paris, elle effectue un séjour postdoctoral à l'université de Californie à San Francisco. Elle rejoint l’Inserm en 2003 et dirige depuis 2008 l'équipe Développement et plasticité du cerveau. Ses travaux ont été récompensés par plusieurs prix et reconnaissances dont le European Young Investigator Award (EURYI), le programme de consolidation de l'ERC, le prix Antoine Lacassagne, le prix de la Fondation Brixham pour les neurosciences, le grand prix de la Fondation NRJ-Institut de France, et elle est membre de l’EMBO.

  • Date de la leçon inaugurale : 4 mars 2021 à 18 heures – « Système immunitaire et dynamique du cerveau »
  • Date du début des cours : 9 mars 2021 – « Les cellules immunitaires du cerveau : origines, fonctions et implications dans les maladies neurodégénératives »

Professeurs sur une chaire temporaire

Avec le soutien de la Fondation Jean-François et Marie-Laure de Clermont-Tonnerre.

Chris Bowler est directeur de recherche au CNRS et directeur du laboratoire de génomique des plantes et des algues à l'institut de biologie de l'École normale supérieure à Paris. Il a obtenu son doctorat à l'université de Gand en Belgique, suivi d'études postdoctorales à l'université Rockefeller de New York. En 1994, il a créé son propre laboratoire travaillant sur la signalisation chez les plantes supérieures et les diatomées marines à la Stazione Zoologicade Naples, en Italie, et en 2002, il a pris ses fonctions actuelles à Paris.

Il est membre de l'EMBO depuis 1995, a reçu la médaille d'argent du CNRS en 2010, des ERC Advanced Awards en 2012 et 2018 et le prix de la Fondation Louis D. de l'Institut de France en 2015. En 2018, il a été élu membre de l’Académie d’agriculture de France. Son principal intérêt de recherche est la compréhension de la réponse des plantes et des diatomées marines aux signaux environnementaux, à travers la génomique fonctionnelle et comparative. Il est l'un des coordinateurs scientifiques du projet Tara Océan visant à explorer la biodiversité, l’écologie et l’évolution du plancton dans les océans du globe.

  • Date de la leçon inaugurale : 4 février 2021 à 18 heures – « La biodiversité et les écosystèmes à travers le temps et l'espace »
  • Date du début des cours : 24 février 2021 – « La biodiversité et les écosystèmes à travers le temps et l'espace »

Jean-Philippe Bouchaud est né en 1962. Ancien élève de l’École normale supérieure, il est président et directeur de la recherche de Capital Fund Management. Spécialiste de physique statistique des milieux désordonnés, il est l’un des pionniers de l’« éconophysique », discipline qui cherche à appliquer les concepts et les méthodes de la physique aux systèmes économiques et aux marchés financiers.

Il est l’auteur de plus de 350 publications scientifiques, dont plusieurs livres et articles de revues. Il a reçu une médaille d’argent du CNRS en 1996 et le prix Quant of the Year en 2017 et 2018. Il a été élu à l’Académie des sciences en 2018.

Au Collège de France, Jean-Philippe Bouchaud occupera la chaire annuelle Innovation technologique – Liliane Bettencourt. Il y donnera un cours intitulé « De la physique statistique aux sciences sociales : les défis de la pluridisciplinarité ».

  • Date de la leçon inaugurale : 25 février 2021 à 18 heures – « De la physique statistique aux sciences sociales : les défis de la pluridisciplinarité »
  • Date du début des cours : 7 avril 2021 – « De la physique statistique aux sciences sociales : les défis de la pluridisciplinarité »

Le Pr Yadh Ben Achour est né le 1er juin en 1945 à la Marsa. Il a suivi des études de droit à Tunis puis à Paris avant d’obtenir son doctorat d’État en droit public en 1974. Membre du Conseil constitutionnel tunisien, il en démissionne en 1992. De 1993 à 1999, il occupe le poste de doyen de la faculté des sciences juridiques à l'université de Carthage.

Après la révolution tunisienne, Yadh Ben Achour est nommé président de la Haute Instance de la révolution. Il est membre du comité des droits de l’homme des Nations unies.

Durant l’année 2020-2021, Yadh Ben Achour occupera la chaire annuelle Mondes francophones, en partenariat avec l'Agence universitaire de la francophonie (AUF), pour y donner un cours intitulé « Les révolutions dans la pensée et dans l’histoire des faits ».

  • Date de la leçon inaugurale : 25 mars 2021 à 18 heures – « La révolution, une espérance »
  • Date du début des cours : 29 mars 2021 – « Les révolutions dans la pensée et dans l’histoire des faits »

Ancien étudiant de l’ENS Cachan, Frédéric Magniez est agrégé de mathématiques et docteur en informatique. Sa thèse reçoit le prix de l’Association Française d’Informatique Théorique en 2000. Il entre ensuite au CNRS et travaille au Laboratoire de recherche en informatique (LRI) à l’Université Paris Sud, avant de rejoindre l’Institut de recherche en informatique fondamentale (IRIF) à l’Université de Paris en 2010. Ses travaux de recherche portent sur la conception et l’analyse d'algorithmes probabilistes pour le traitement des grandes masses de données, ainsi que le développement de l'informatique quantique et plus particulièrement les algorithmes, la cryptographie et ses interactions avec la physique.

Professeur à l’École polytechnique de 2003 à 2015, Frédéric Magniez co-construit le premier cours de l'école dédié à l'informatique quantique. Il crée et anime en 2006 le groupe de travail national d’Informatique quantique, qui rassemble actuellement 20 équipes de recherche. De 2013 à 2017, il dirige l’équipe Algorithmes et Complexité, dont la recherche en informatique quantique est mondialement reconnue. En 2015, il devient directeur adjoint de la Fondation Sciences Mathématiques de Paris, un réseau d’excellence regroupant 1 200 chercheurs en sciences mathématiques et informatiques, avant de prendre la direction de l’IRIF en 2018.

  • Date de la leçon inaugurale : 1er avril 2021 à 18 heures – « Algorithmes quantiques : quand la physique quantique défie la thèse de Church-Turing »
  • Date du début des cours : 7 avril 2021 – « Algorithmes quantiques »