Rites de la piété filiale : sacrifices réels ou symboliques ?