Comment traiter (avec) les « sauvages » ?