« L'essentialisme » wolffien et la métaphysique de la science moderne

21 juin 2021

Journée d'étude entièrement en ligne organisée par Claudine Tiercelin, chaire Métaphysique et philosophie de la connaissance.

Le 24 juin 2021, sur inscription.

Colloque Tiercelin 24 juin 2021

Détail du frontispice de l’Ontologia, C. Wolff

En présentant la pensée philosophique de Christian Wolff  (1679-1754) en 1990, Michel Puech soulignait que : « L’idée de rechercher la métaphysique de la physique nouvelle n’est […] pas une invention de Kant, elle occupe la métaphysique pendant un demi-siècle avant Kant ». Il est permis de penser qu’aujourd’hui encore cette remarque n’est pas  prise en compte, tant les historiens de la philosophie sont obnubilés par la réception de la problématisation kantienne ; ce qui tend à bloquer l’interrogation philosophique. Certes, la problématisation kantienne semble marquer une rupture absolue, mais elle n’apparaît pas à partir de rien. De plus, elle n’était pas la seule possible dans son contexte et, face aux difficultés qu’elle voulait affronter, elle en a fait apparaître d’autres, tout aussi considérables.