Certitude et infaillibilité

La certitude a longtemps été, au même titre que la connaissance, au centre des débats épistémologiques. Qu’elle soit prisée comme réponse au scepticisme, critiquée comme idéal épistémologique illusoire, décriée comme source de dogmatisme, la certitude constitue l’une des notions épistémologiques les plus fondamentales.

Alors que les discussions épistémologiques contemporaines l’ont quelque peu délaissée, le colloque « Certitude et Infaillibilité », organisé par le Groupe de Recherche en Épistémologie (GRÉ) de la chaire de métaphysique et de philosophie de la connaissance du Professeur Tiercelin, voudrait contribuer à faire réapparaître l’importance épistémologique de la notion de certitude. En mettant la certitude et l’infaillibilité en regard, le colloque vise notamment à interroger la relation entre ces deux idéaux épistémologiques : l’un, habituellement tenu pour subjectif, qui exclurait toute possibilité de doute ; l’autre, habituellement tenu pour objectif, qui exclurait toute possibilité d’erreur.

Ce deuxième colloque du GRÉ se tiendra pour moitié en français et pour moitié en anglais.