Valérie Schram

Valérie Schram 1

Valérie Schram est docteure en sciences de l’Antiquité : histoire, archéologie, langues et littératures de l’université de recherche Paris Sciences et Lettres (EPHE, 2018), agrégée de lettres classiques et actuellement chercheuse postdoctorante à la MF Norwegian School of Theology, Religion and Society à Oslo.

Sa thèse, en papyrologie grecque, portait sur « L’arbre et le bois dans l’Égypte gréco-romaine » et visait à mettre en lumière la place des ressources boisées dans le paysage, et dans tous les aspects de la vie de la société gréco-égyptienne grâce à l’apport de la documentation papyrologique grecque (IIIs. av. J.‑C. – VIIIs. apr. J.-C.). À la croisée des sources textuelles et matérielles, la thèse a été financée par un contrat doctoral de l’Institut français d’archéologie orientale du Caire (2014-2017), avant de recevoir le soutien d’une bourse doctorale de deux mois de la Kommission für Alte Geschichte und Epigraphik à Munich (2018). Ses résultats ont été récompensés par le prix de la Fondation Hugot 2018-2019 du Collège de France, un prix solennel de thèse 2019 de la chancellerie des universités de Paris, ainsi que par un accessit au prix de thèse 2019 de la Société française d’histoire des sciences et des techniques.

Après avoir occupé un poste d’ATER rattaché à la chaire Culture écrite de l’Antiquité tardive et papyrologie byzantine entre 2018 et 2020, Valérie Schram poursuit sa collaboration avec la chaire autour de projets portés par cette dernière : elle participe notamment au développement de la base « Aphrodito online », ainsi qu’à l’édition de papyrus grecs de la BnF et de l’Ifao, ou encore de tablettes scolaires de la British Library. Elle prépare, par ailleurs, la publication de sa thèse qui paraîtra prochainement dans la nouvelle collection adossée à la chaire Studia Papyrologica et Aegyptiaca Parisina.