Julia Fuchs, lauréate Grand Prix scientifique 2022 de la Fondation NRJ Institut de France

Chargée de recherche à l'INSERM, le docteur Julia Fuchs dirige l'équipe émergente « Pathophysiologie des éléments transposables dans le cerveau » au sein du Centre Interdisciplinaire de Recherche en Biologie (CIRB) du Collège de France à Paris

Julia2022

Projet récompensé
Depuis le début de ses études de médecine, le docteur Julia Fuchs s’intéresse aux dysfonctionnements des cellules neuronales dans la pathogénèse des maladies neurodégénératives. Depuis 2019, elle développe un nouvel axe de recherche, qui vise à comprendre le rôle des éléments transposables dans la physiologie et la pathophysiologie des maladies neurodégénératives liées à l’âge, comme les maladies de Parkinson et d'Alzheimer. Les éléments transposables couvrent presque la moitié du génome humain et ont (ou ont eu) le potentiel de se mobiliser, c’est à dire de changer de localisation et/ou de s’amplifier dans le génome. Anciennement considérés comme de l’« ADN poubelle », ils viennent d’être reconnus pour leur potentiel comme régulateurs des gènes et leur impact dans l’évolution des génomes dont le génome humain, et pourraient être impliqués dans certaines maladies. En effet, les éléments transposables peuvent avoir de multiples conséquences cellulaires toxiques comme notamment une instabilité génomique ou une inflammation chronique. Ses travaux ont montré que l’activation d’une famille d’éléments transposables, les LINE-1, dans les neurones dopaminergiques affectés par la dégénérescence dans la maladie de Parkinson, initient une instabilité génomique et entraînent une neurodégénérescence. En outre, l'induction d'altérations épigénétiques dans ces neurones, conduit à l’activation précoce des LINE-1 puis à la neurodégénérescence. La « dé-répression » des LINE-1, par exemple au cours du vieillissement, pourrait donc être un acteur central dans la pathogénèse des maladies neurodégénératives. Le Grand Prix scientifique de la Fondation NRJ-Institut de France va permettre à l’équipe du docteur Julia Fuchs de poursuivre cet axe de recherche original et de mieux caractériser la régulation et le mode d'action des éléments transposables au niveau moléculaire et cellulaire. Ses travaux pourraient permettre de développer de nouvelles approches thérapeutiques dans le traitement des maladies neurodégénératives.

next