« Ma grande église et ma petite chapelle »

« Ma grande église et ma petite chapelle »
150 ans d'affinités électives entre le Collège de France et l'École pratique des hautes études

Journée d’études organisée par Jean-Luc Fournet, chaire Culture écrite de l’Antiquité tardive et papyrologie byzantine.

« Ma grande église et ma petite chapelle » : c’est ainsi que Gaston Paris évoquait en 1894 les deux établissements entre lesquels il partagea son enseignement de littérature française médiévale, le Collège de France et l’École pratique des hautes études. Depuis la création de cette dernière en 1868, activement promue par des professeurs du Collège de France, ces deux maisons de la « science en voie de se faire » (Ernest Renan) n’ont cessé de développer des liens de complémentarité qu’illustre bien le nombre élevé d’enseignants qui ont oeuvré dans les deux, parfois simultanément : Claude Bernard, Marcel Mauss, Lucien Febvre, Georges Dumézil, Émile Benveniste, Fernand Braudel, Louis Robert, Claude Lévi-Strauss, Roland Barthes… la liste en est longue. Ce sont ces 150 ans d’affinités électives et de parcours croisés que cette journée d’études retracera : les rapports fécondants entre les deux institutions y seront traités à travers des contributions sur leur histoire intellectuelle commune et des portraits de certains des aînés qui se sont illustrés dans chacune.

Cette journée d'étude a été filmée et les vidéos sont maintenant disponibles.