Bibliographie

2020

  • Contretemps, Paris, Seuil, 2020.
  • De Dante à Rubens : l’artiste engagé ? (codirection, avec Étienne Anheim), Paris-Rome, Publications de la Sorbonne-Publications de l’École française de Rome, 2020 (« Le pouvoir symbolique en Occident (1300-1640) », 9).
  • « “Calme bloc ici-bas chu d’un désastre obscur” », Compagnies de Mathieu Riboulet, Lagrasse, Verdier, 2020, p. 23-30.
  • « Le tribut des médiévistes », préface à Yann Potin, Trésor, écrits, pouvoirs. Archives et bibliothèques d’État en France à la fin du Moyen Âge, Paris, CNRS éditions, 2020, p. 7-11.

 

2019

  • La Trace et l’Aura. Vies posthumes d’Ambroise de Milan (IVe-XVIe siècle), Paris, Seuil, 2019, traduction anglaise.
  • Faire musée d’une histoire commune. Rapport de préfiguration de la nouvelle exposition permanente du Musée national de l’Histoire de l’Immigration (codirection, avec Romain Bertrand), Paris, Seuil, 2019.
  • « Ce qui a manqué à l’Europe », dans Patrick Boucheron, Antonio Negri, Thomas Piketty, Myriam Revault d’Allonnes et Élisabeth Roudinesco, Une certaine idée de l’Europe, Paris, Flammarion, Champs, 2019, p. 11-47.
  • « Corps cinglants et langages assemblés. L’espace public en puissance », Le visiteur, 24, 2019 (« L’espace public »), p. 7-18.
  • « Société eucharistique et pouvoir cannibale au Moyen Âge : du jeu dans les normes ? », dans Catherine Courtet, Mireille Besson, Françoise Lavocat et Alain Viala (dir.), Le jeu et la règle, Paris, CNRS éditions, 2019, p. 225-235.
  • « Passer du je au nous », dans Yann Potin et Jean-François Sirinelli (dir.), Générations historiennes, XIXe-XXsiècle, Paris, CNRS éditions, 2019, p. 381-388.
  • « 1298, Marco Polo devise le monde », dans Romain Bertrand (dir.), L’exploration du monde. Une autre histoire des grandes découvertes, Paris, Seuil, 2019, p. 80-85.
  • « Épilogue : passeur, transfuge, transfrontalier : l’historien et la traversée des frontières », dans Florent Garnier et Armand Jamme (dir.), Cultures fiscales en Occident du Xe au XVIIe siècle : études offertes à Denis Menjot, Toulouse, PUM, 2019, p. 367-372.
  • « La nasse, le pont : à propos du programme PAUSE », dans Patrick Chamoiseau et Michel Le Bris (dir.), Paris, Philippe Rey, 2018, p. 55-64.
  • « Lille : un regard souverain », dans Le Regard souverain. Les plans-reliefs dans les collections du palais des Beaux-Arts de Lille, Lille, Éditions Invenit, 2019, p. 104-107.
  • « Récits d’espace », introduction à Christian Gratalup (dir.), Atlas historique mondial, Paris, Les Arènes-L’Histoire, 2019, p. 8-11.
  • « L’art de la chute » préface à Didier Daeninckx, Le Roman noir de l’Histoire, Lagrasse,Verdier, 2019, p. 9-20.
  • « Sartre, Saint Genet et Genet sans Sartre : quand la théorie fait écran », Cahiers de Chaminadour, 14, 2019 (Mathieu Riboulet sur les grands chemins de Jean Genet), p. 171-179.
  • « Préface », dans Jean-Pierre Devroey, La nature et le roi. Environnement, pouvoir et société à l’âge de Charlemagne, 740-820, Paris, Albin Michel, 2019, p. 7-10.

 

2018

  • L’Histoire à venir, Toulouse, Anacharsis, 2018 (avec François Hartog).
  • Entre idéel et matériel. Espace, territoire et légitimation du pouvoir (v. 1200-v.1640) (codirection, avec Marco Folin et Jean-Philippe Genet), Paris-Rome, Publications de la Sorbonne/Publications de l’École française de Rome, 2018 (« Le pouvoir symbolique en Occident, 1300-1640 », 7).
  • « Être au clair avec le pouvoir », dans Maurice Merleau-Ponty, Note sur Machiavel, Paris, Éditions de la Sorbonne, 2018, p. 7-16.
  • « La peur envisagée », dans Jean Birnbaum dir., De quoi avons-nous peur ?, Paris, Gallimard, Folio, 2018, p. 11-35.
  • « Les noms de Dante », dans Jean-Baptiste Brenet et Laurent Cesalli dir. Sujet libre. Pour Alain de Libera, Paris, Vrin, 2018, p. 54-58.
  • « Invito al viaggio », dans Andrea Giardini dir., Storia mondiale dell’Italia, Rome-Bari, Laterza, 2018, p. XXVII-XXX.
  • « La guerre s’éloigne. Place Dauphine », dans Sylvain Venayre dir., Paris théâtre des opérations. Sur les traces des guerres lointaines, Paris, Seuil, 2018, p. 165-171.
  • « La société ne se souvient de rien. Maurice Halbwachs entre Henri Bergson et Marc Bloch », dans Muriel Flis-Trèves et René Frydman dir., La mémoire nous joue-t-elle des tours ?, Paris, PUF, 2018, p. 215-220.
  • « Préface », dans Florence Alazard, La bataille oubliée. Agnadel, 1509 : Louis XII contre les Vénitiens, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2017, p. 7-10.
  • « Préface », dans Agnès Callu (dir.), Le Mai 68 des historiens, Villeneuve d’Ascq, Presses du Septentrion, 2018, p. 15-16.
  • « Préface », dans Tommaso di Carpegna Falconieri, L’homme qui se prenait pour le roi de France, Paris, Tallandier, 2018, p. 9-15.

 

2017

  • Un été avec Machiavel, Paris, Éditions des Équateurs, 2017, traduction anglaise, croate.
  • Histoire mondiale de la France (direction), Paris, Seuil, 2017, rééd. « Points histoire », 2018 (édition augmentée) et Paris, Seuil, 2018 (édition augmentée et illustrée). Prix « Aujourd’hui », traduction anglaise, chinoise, coréenne.
  • Migrations, réfugiés, exils (direction), Paris, Odile Jacob, 2017 [« Conclusion », p. 385-398].
  • « Le Moyen Âge à l’épreuve du monde : entre altérité et familiarité », dans Philippe Josserand et Jerzy Pysiak dir.,  À la rencontre de l’autre au Moyen Âge. In memoriam Jacques le Goff. Actes des premières assises franco-polonaises d’histoire médiévale, Rennes, PUR, 2017, p. 217-228.
  • « Devenir l’autre de l’autre : brèves remarques sur l’élan comparatiste », Socio-anthropologie, 36 (Frédéric Fruteau de Laclos et Christophe Grellard dir., « Manières de croire »), 2017, p. 179-185.
  • « L’histoire, paysages perdus », Les Cahiers de l’École de Blois, 15 (« Vous avez dit paysage ? »), 2017, p. 22-25.
  • « Les Pères de l’Europe », Po&sie, 2017, p. 82-85
  • « Briser le miroir, prendre le large », introduction au catalogue Aventuriers des mers, VIIe-XVIIsiècle, Paris, Hazan/MUCEM, 2017, p. 21-27.
  • « Dans les coulisses de la représentation du pouvoir », dans Théâtre du pouvoir, Paris, Seuil/Louvre éditions, 2017, p. 12-17.
  • « Le temps vient », dans Cahiers de l’Herne. Pierre Michon, Paris, L’Herne, 2017, p. 251-253.
  • « Léonard, génie idéal » et « L’Homme de Vitruve, métaphore du monde », dans Étienne François et Thomas Serrier dir., Europa. Notre histoire, Paris, Les Arènes, 2017, p. 541-553.
  • « L’éruption du Krakatoa (27 août 1883) », dans Pierre Singaravelou et Sylvain Venayre dir., Histoire du monde au XIXsiècle, Paris, Fayard, 2017, p. 331-335.
  • « Les mondes de Marco Polo », dans Jeanne Guérout dir., Pour l’amour de l’histoire, Paris, Les Arènes, 2017, p. 153-170.
  • « Sous la rature du mot barré : l’histoire », dans Michèle Gally et Elsa Marguin-Hamon dir., André Pézard, autobiographe, italianiste, romaniste et médiéviste (1893-1984). Pour un profil intellectuel, Paris, Classiques Garnier, 2017, p. 9-14.
  • « L’archéologue et l’historien. Dialogue avec Giorgio Agamben », Critique, 2017/1-2, n° 836-837, p. 164-171.

 

2016

  • Ce que peut l’histoire, Paris, Collège de France/Fayard (« leçon inaugurale », n° 258), 2016, rééd. Points Seuil, 2020, traductions anglaise, allemande, espagnole, portugaise, slovène, grecque, arabe.
  • Comment se révolter ? Paris, Bayard, 2016, traduction espagnole.
  • Valeurs et systèmes de valeur (Moyen Âge et Temps modernes) (direction, en collaboration avec Laura Gaffuri et Jean-Philippe Genet), Paris-Rome, Publications de la Sorbonne-Publications de l’École française de Rome, 2016 (« Le pouvoir symbolique en Occident (1300-1640) », 3).
  • « L’émotion souveraine » (entretien), Esprit, 423, mars-avril 2016, p. 34-42.
  • « Récits, intrigues, fictions : aux limites de la narration historienne », dans Catherine Courtet, Mireille Besson, François Lavocat, Alain Vila dir., Mises en intrigue. “Rencontres Recherche et Création” du Festival d’Avignon, Paris, CNRS éditions, 2016, p. 107-115.
  • « C’est aujourd’hui qu’il faudrait écrire une odyssée », Europe, 1051-1052, 2016, p. 218-222.
  • « Rythmes du monde au Moyen Âge », dans Isabelle Cattedu et Hélène Noizet dir., Quoi de neuf au Moyen Âge ?, Paris, La Martinière, 2016, (avec François-Xavier Fauvelle et Julien Loiseau), p. 150-166.
  • « Avant-propos », dans Dominique Kalifa dir., Les historiens croient-ils à leurs mythes ?, Paris, Publications de la Sorbonne, 2016, p. 5-10.
  • « L’archéologue radical », Talweg, 4, 2016 (« Le sol »), p. 122-129.

 

2015

  • Prendre dates. Paris, 6 janvier-14 janvier 2015, Lagrasse, Verdier, 2015 (avec Mathieu Riboulet).
  • Au banquet des savoirs. Éloge dantesque de la transmission, Bordeaux-Pau, Presses universitaires de Bordeaux/Presses universitaires de Pau et des Pays de l’Adour, 2015.
  • La mémoire d’Ambroise de Milan. Usages politiques d’une autorité patristique en Italie (Ve-XVIIIsiècle), Paris-Rome, Publications de la Sorbonne, Publications de l’École française de Rome, 2015 (direction, en collaboration avec Stéphane Gioanni).
  • Georges Duby. Portrait de l’historien en ses archives, Paris, Gallimard, 2015 (direction, en collaboration avec Jacques Dalarun).
  • Georges Duby, Mes ego-histoires, Paris, Gallimard (« Bibliothèque des histoires »), 2015 (édition, en collaboration avec Jacques Dalarun).
  • « Introduction. Gouverner, prier et combattre avec les Pères en Italie (Ve-XVIIIsiècle). Pour une histoire politique de la mémoire d’Ambroise », dans Patrick Boucheron et Stéphane Gioanni dir., La mémoire d’Ambroise de Milan. Usages politiques d’une autorité patristique en Italie (Ve-XVIIIsiècle), Paris-Rome, Publications de la Sorbonne, Publications de l’École française de Rome, 2015, p. 7-27 (en collaboration avec Stéphane Gioanni).
  • « Les combattants d’Ambroise. Commémorations et luttes politiques à la fin du Moyen Âge », dans Patrick Boucheron et Stéphane Gioanni dir., La mémoire d’Ambroise de Milan. Usages politiques d’une autorité patristique en Italie (Ve-XVIIIsiècle), Paris-Rome, Publications de la Sorbonne, Publications de l’École française de Rome, 2015, p. 483-498.
  • « Introduction générale. Le travail de l’œuvre », dans Patrick Boucheron et Jacques Dalarun dir., Georges Duby. Portrait de l’historien en ses archives, Paris, Gallimard, 2015, p. 9-25 (en collaboration avec Jacques Dalarun).
  • « Du cours au livre : l’“engrenage” du Collège de France », dans Patrick Boucheron et Jacques Dalarun dir., Georges Duby. Portrait de l’historien en ses archives, Paris, Gallimard, 2015, p. 219-245.
  • « “Les trois ordres” : archéologie textuelle de la complexité », dans Patrick Boucheron et Jacques Dalarun dir., Georges Duby. Portrait de l’historien en ses archives, Paris, Gallimard, 2015, p. 246-273 (en collaboration avec Felipe Brandi).
  • « G.D. ou les embarras de la mémoire », postface à Georges Duby, Mes ego-histoires, Paris, Gallimard (« Bibliothèque des histoires »), 2015, p. 113-148.
  • « Introduction », dans L’Anonyme romain, Chronique. Rome, le temps, le monde et la révolte de Cola di Rienzo, éd. et trad. Jacqueline Malherbe-Galy et Jean-Luc Nardone, Toulouse, Anacharsis, 2015, p. 5-34.
  • « L’infamie des hommes infimes », préface à Giacomo Todeschini, Au pays des sans-nom. Gens de mauvaise vie, personnes suspectes ou ordinaires du Moyen Âge à l’époque moderne, Lagrasse, Verdier, 2015, p. 7-16.
  • « La ville, la cour, la modernité de l’État. Un “modèle européen” au risque de la world history », dans Léonard Courbon et Denis Menjot dir., La cour et la ville dans l’Europe du Moyen Âge et des Temps modernes, Turnhout, Brepols, 2015 (“Studies in European Urban History”, 35), p. 237-249.
  • « Fétichiser la peinture », Critique, 822, novembre 2015, p. 886-901.
  • « Un tyran attirant », Critique, 823, décembre 2015, p. 933-947.
  • « Défaire les continuités » (entretien), Critique, 823, décembre 2015, p. 1003-1013.

 

2014

  • De l’éloquence architecturale. Milan, Milan, Urbino, 1470-1520, Paris, B2, 2014.
  • Atlas global, Paris, Les Arènes, 2014 (direction, en collaboration avec Christian Grataloup et Gilles Fumey).
  • « La nature de l’homme. Variations picturales », Cahiers d’études lévinassiennes, 12, 2014 (La nature), p. 6-27.
  • « Un mauvais geste de Dello Delli. Les marques de la prééminence sociale entre artistes (Italie, XVe-XVIsiècles) », dans Jean-Philippe Genet et E. Igor Mineo dir., Marquer la prééminence sociale, Paris-Rome, Publications de la Sorbonne-Publications de l’École française de Rome, 2014 (« Le pouvoir symbolique en Occident (1300-1640) », 6), p. 259-282.
  • « Dissiper l’aura du nom propre », dans Martine Van Geertruijden et Gianfranco Rubino dir., Le roman français contemporain face à l’histoire, Rome, 2014, p. 43-61.
  • « Pour réparer le monde. Quelques remarques en guise de conclusion », dans Marie Panter, Pascale Mounier, Monica Martinat et Matthieu Devigne dir., Imagination et Histoire : enjeux contemporains, Rennes, PUR, 2014, p. 309-319.
  • « Un siècle malgré tout. Retour sur L’Histoire du monde au XVsiècle », Attala, 17, 2014 (« Découper le temps. Actualité de la périodisation en histoire »), p. 203-214.
  • « Avant l’espace : des lieux à habiter », Le visiteur. Revue critique d’architecture, 20, 2014, p. 7-16.
  • « La conspiration des émotions », Critique, 810, novembre 2014 (“Ingouvernables”), p. 869-880.
  • « Le roman d’un lecteur », préface à Carlo Ginzburg, Le fromage et les vers. L’univers d’un meunier du XVIsiècle, nouvelle édition,Paris, Aubier, 2014, p. I-XXIII.

 

2013

  • Conjurer la peur. Sienne, 1338. Essai sur la force politique des images, Paris, Seuil, 2013, rééd. « Points-Seuil », 2015. Prix Italiques. Prix Augustin Thierry de l’Académie française. Traduction en anglais, allemand, italien, espagnol.
  • Pour une histoire-monde, Paris, PUF, 2013 (direction, en collaboration avec Nicolas Delalande) [trad. polonaise Spotkanie ze Swiatem. Eseje o historii globalnej, 2013].
  • Marquer la ville. Signes, traces, empreintes du pouvoir (XIIIe-XVIsiècle) (direction, en collaboration avec Jean-Philippe Genet), Paris-Rome, Publications de la Sorbonne-Publications de l’École française de Rome, 2013 (« Le pouvoir symbolique en Occident (1300-1640) », 8).
  • « L’entretien du monde », dans Patrick Boucheron et Nicolas Delalande dir., Pour une histoire-monde, Paris, PUF, 2013, p. 5-23.
  • « Sauver le passé », préface à Walter Benjamin, Sur le concept d’histoire, Paris, Paris, Payot, Petite Bibliothèque Payot, 2013, p. 7-50.
  • « Religion civique, religion civile, religion séculière. L’ombre d’un doute », Revue de synthèse, 134, 2013, p. 161-183.
  • « L’histoire pour espacer le temps (entretien avec Vincent Casanova) », Écrire l’histoire, 11, 2013, p. 75-86.
  • « Préface » à Michael Baxandall, Giotto et les humanistes. La découverte de la composition en peinture, Paris, Seuil, Points-Seuil, 2013, p. 7-17.
  • « Introduction générale », dans Patrick Boucheron et Jean-Philippe Genet dir., Marquer la ville. Signes, traces, empreintes du pouvoir (XIIIe-XVIsiècle), Paris-Rome, Publications de la Sorbonne-Publications de l’École française de Rome, 2013 (« Le pouvoir symbolique en Occident (1300-1640) », 8), p. 9-19.

 

2012

  • L’entretemps. Conversations sur l’histoire, Lagrasse, Verdier, 2012. Traduction en anglais, espagnol.
  • Inventer le monde. Une histoire globale du XVsiècle, Paris, Documentation française, 2012.
  • L’Histoire au conditionnel. Textes et documents à l’usage de l’étudiant (en collaboration avec Sylvain Venayre), Paris, Mille et une nuits, 2012.
  • Machiavel, Le Prince, Paris, Nouveau monde, 2012 (édition commentée, « Introduction », p. 6-26).
  • Léonard de Vinci. La nature et l’invention (direction, en collaboration avec Claudio Giorgione), Paris, La Martinière/Universciences, 2012.
  • « Préparer la guerre », dans Patrick Boucheron et Claudio Giorgione, Léonard de Vinci. La nature et l’invention, Paris, La Martinière/Universciences, 2012, p. 43-58.
  • « Les “effets spéciaux” des fastes princiers », dans Patrick Boucheron et Claudio Giorgione, Léonard de Vinci. La nature et l’invention, Paris, La Martinière/Universciences, 2012, p. 59-65.
  • « L’implicite du signe architectural : notes sur la rhétorique politique de l’art de bâtir entre Moyen Âge et Renaissance », Perspective, 2012-1, p. 173-180.
  • « Le passé, mais pas exactement. Mémoire urbaine et miroir princier à Milan au XVsiècle », dans Philippe Morel dir., Le miroir et l’espace du prince dans l’art italien de la Renaissance, Rennes-Tours, PUR/PUFR, 2012, p. 315-338.
  • « Trois nuages », dans Philippe Norel et Laurent Testot dir., Une histoire du monde global, Paris, Éditions Sciences Humaines, 2012, p. 366-368.
  • « Sur la ligne de partage des eaux entre histoire et fiction : le nom propre », Circé. Histoires, Cultures & Sociétés, 1, 2012 [en ligne].

 

2011

  • I grandi cantieri del rinnovamento urbano. Esperienze italiane ed europee a confronto (secoli XIV-XVI), Rome, École française de Rome, 2011 (Collection de l’EFR, 455) (direction, en collaboration avec Marco Folin).
  • L’espace public au Moyen Âge. Débats autour de Jürgen Habermas, Paris, PUF, 2011 (direction, en collaboration avec Nicolas Offenstadt).
  • « Introduction générale : une histoire de l’échange politique au Moyen Âge » (en collaboration avec Nicolas Offenstadt), dans Patrick Boucheron et Nicolas Offenstadt dir. L’espace public au Moyen Âge. Débats autour de Jürgen Habermas, Paris, PUF, 2011, p. 1-21.
  • « Espace public et lieux publics : approches en histoire urbaine », dans Patrick Boucheron et Nicolas Offenstadt dir. L’espace public au Moyen Âge. Débats autour de Jürgen Habermas, Paris, PUF, 2011, p. 99-117.
  • « L’Italie, terre de contrats », dans François Foronda dir., Avant le contrat social. Le contrat politique dans l’Occident médiéval, XIIIe-XVsiècle, Paris, Publications de la Sorbonne, 2011, p. 17-23.
  • « La violence du fondateur. Récits de fondation et souvenir ambrosien à Milan (XIIIe-XVsiècles) », dans Véronique Lamazou-Duplan dir., “Ab urbe condita”. Fonder et refonder la ville : récits et représentations (second Moyen Âge – premier XVIe siècle). Actes du colloque international de Pau (14-15-16 mai 2009), Pau, Presses universitaires de Pau et des pays de l’Adour, 2011, p. 127-145.
  • « On nomme littérature la fragilité de l’histoire », Le Débat, 165, mai-août 2011, p. 41-56.

 

2010

  • Faire profession d’historien, Paris, Publications de la Sorbonne, 2010, nouvelle édition 2016 (avec postface inédite), rééd. « Points Seuil » 2018.
  • « “Bien qu’il fût cruel, il y avait dans ses cruautés une grande part de justice” : l’étrange popularité littéraire d'un justicier sans pitié, Bernabò Visconti », dans Olivier Mattéoni et Nicolas Offenstadt dir., Un Moyen Âge pour aujourd’hui. Mélanges offerts à Claude Gauvard, Paris, PUF, 2010, p. 63-71.
  • « La carta di Milano di Galvano Fiamma/Pietro Ghioldi (fine XIV secolo) », dans Marco Folin dir., Rappresentare la città. Topografie urbane nell’Italia di antico regime, Reggio Emilia, Diabasis, 2010, p. 77-98.
  • « Politisation et dépolitisation d’un lieu commun. Remarques sur la notion de “bien commun” dans les villes d’Italie centro-septentrionale entre commune et seigneurie », dans Élodie Lecuppre-Desjardin et Anne-Laure Van Bruane dir., De Bono Communi”. Discours et pratique du Bien Commun dans les villes d’Europe occidentale (XIIIe-XVIs.)/“De Bono Communi”. The Discourse and Practice of the Common Good in the European City (13th 16th c.), Turnhout, Brepols, 2010 (“Urban History”, 22), p. 237-251.
  • « Fragments d’un dépit amoureux : Filarete, de la ville idéale à l’utopie », D’ailleurs. Revue de l’école régionale des Beaux-Arts de Besançon, 2010, p. 137-153.
  • « Histoire urbaine », dans Christian Delacroix, François Dosse, Patrick Garcia et Nicolas Offenstadt dir., Dictionnaire d’historiographie, Paris, Gallimard, 2010, vol. 1, p. 436-442.
  • « An mil et féodalisme : une controverse historiographique », dans Christian Delacroix, François Dosse, Patrick Garcia et Nicolas Offenstadt dir., Dictionnaire d’historiographie, Paris, Gallimard, 2010, vol. 2, p. 952-965.
  • « “Toute littérature est assaut contre la frontière”. Note sur les embarras historiens d’une rentrée littéraire », Annales HSS, 65-2, 2010, p. 441-467.
  • « La nuit noire de l’historien », dans Emmanuel Laurentin dir., À quoi sert l’histoire aujourd’hui ?, Paris, Bayard, 2010, p. 86-88.
  • « Une tradition liturgique et ses messages implicites : remarques sur l’horizon de réception politique de l’ambrosianum mysterium à Milan », Annali di Storia moderna e contemporanea, 16, 2010, p. 177-196 [rééd. dans Paola Ventrone et Laura Gaffuri dir., Images, cultes, liturgies. Les connotations politiques du message religieux, Paris-Rome, Publications de la Sorbonne-Publications de l’École française de Rome, 2014 (« Le pouvoir symbolique en Occident (1300-1640) », 5), p. 73-92].
  • « Connotations, accentuations, signatures. Remarques conclusives », Annali di Storia moderna e contemporanea, 16, 2010, p. 473-481 [rééd. dans Paola Ventrone et Laura Gaffuri dir., Images, cultes, liturgies. Les connotations politiques du message religieux, Paris-Rome, Publications de la Sorbonne-Publications de l’École française de Rome, 2014 (« Le pouvoir symbolique en Occident (1300-1640) », 5), p. 369-377].

2009

  • Histoire du monde au XVsiècle, Paris, Fayard, 2009 (direction), rééd. Hachette « Pluriel », 2 vol., 2012.
  • Le mot qui tue. Les violences intellectuelles, de l’Antiquité à nos jours, Seyssel, Champ Vallon, 2009 (direction, en collaboration avec Vincent Azoulay).
  • Modelos culturales y normas sociales al final de la Edad Media, Cuenca, Casa de Velázquez/Ediciones de la Universidad de Castilla-La Mancha, 2009 (direction, en collaboration avec Francisco Ruiz Gómez).
  • « Introduction générale : les boucles du monde », dans Patrick Boucheron dir., Histoire du monde au XVsiècle, Paris, Fayard, 2009, p. 9-30 [rééd. vol. 1, p. 9-49].
  • « Les laboratoires politiques de l’Italie », dans Patrick Boucheron dir., Histoire du monde au XVsiècle, Paris, Fayard, 2009, p. 53-72 [rééd. vol. 1, p. 87-123].
  • « 1436. Consécration de la coupole de Brunelleschi à Florence. Terribilis est locus iste », dans Patrick Boucheron dir., Histoire du monde au XVsiècle, Paris, Fayard, 2009, p. 354-358 [rééd. vol. 2, p. 171-179].
  • « L’archipel urbain. Paysages des villes et ordre du monde » (en collaboration avec Julien Loiseau), dans Patrick Boucheron dir., Histoire du monde au XVsiècle, Paris, Fayard, 2009, p. 668-690 [rééd. vol. 2, p. 466-504].
  • « Les violences intellectuelles, nouvel objet d’histoire » (en collaboration avec Vincent Azoulay), dans Vincent Azoulay et Patrick Boucheron dir., Le mot qui tue. Une histoire des violences intellectuelles, de l’Antiquité à nos jours, Seyssel, Champ Vallon, 2009, p. 23-52.
  • « Vitupération, dévoilement, catégorisation sociale dans les Novelle du XVsiècle : remarques sur une forme médiévale de méchanceté littéraire », dans Le mot qui tue. Les violences intellectuelles, de l’Antiquité à nos jours, Seyssel, Champ Vallon, 2009, p. 332-352.
  • « La norma y la desviación : modelos políticos y creatividad artística en la producción de Libros miniados en Francia e Italia a fines de la Edad Media. Algunas observaciones a propósito de los Libros de Horas de los príncipes », dans Patrick Boucheron et Francisco Ruiz Gómezdir., Modelos culturales y normas sociales al final de la Edad Media, Cuenca, Casa de Velázquez/Ediciones de la Universidad de Castilla-La Mancha, 2009, p. 167-201.
  • « È possibile un investimento disinteressato ? Alcuni considerazioni sul finanziamento delle cattedrali nelle città dell’Italia centro-settentrionale alla fine del Medio Evo », Città e storia, 4, 2009, p. 1-16. 
  • « Au cœur de l’espace monumental milanais : les remplois de Sant’Ambrogio (IXe‑XIIIe siècles) », dans Pierre Toubert et Pierre Moret dir., Remploi, citation, plagiat. Conduites et pratiques médiévales (Xe-XIIe siècles), Madrid, Casa de Velázquez, 2009, p. 161-190.
  • « Paris représente le monde : Jules Michelet, 23 avril 1838 » et « La leçon inaugurale de Georges Duby (4 septembre 1970) », dans Pierre Toubert et Michel Zink dir., Moyen Âge et Renaissance au Collège de France, Paris, Fayard, 2009, p. 37-51 et p. 469-475.
  • « La lettre et la voix : aperçus sur le destin littéraire des cours de Georges Duby au Collège de France à travers le témoignage des manuscrits conservés à l’IMEC », Le Moyen Âge, CXV-3/4, 2009, p. 487-528.

 

2008

  • Léonard et Machiavel, Lagrasse, Verdier, 2008, rééd. Verdier/poche 2013, traductions italienne, allemande, grecque.
  • « Palimpsestes ambrosiens : la commune, la liberté et le saint patron (Milan, XIe‑XVsiècles) », dans Pierre Chastan dir., Le passé à l’épreuve du présent. Appropriations et usages du passé au Moyen Âge et à la Renaissance, Paris, PUPS, 2008, p. 15-37.
  • « Von Alberti zu Macchiavelli : die architektonischen Formen politischer Persuasion im Italien des Quattrocento », Trivium, 2–2008 [http://trivium.revues.org/index2292.html.].

 

2007

  • « L’affaire Boniface VIII », dans Luc Boltanski, Élisabeth Claverie, Nicolas Offenstadt, Stéphane Van Damme dir., Affaires, scandales et grandes causes. De Socrate à Pinochet, Paris, Stock, 2007, p. 107-131.
  • « L’architettura come linguaggio politico : cenni sul caso lombardo nel secolo XV », dans Linguaggi politici nell’Italia del Rinascimento, Andrea Gamberini et Giuseppe Petralia dir., Rome, Viella, 2007, p. 3-53.
  • « L’artista imprenditore », dans Il Rinascimento italiano e l’Europa, vol. 3, Produzione e tecniche, Philippe Braunstein et Luca Molà dir., Vicence, Fondazione Cassamarca, Angello Colla editore, 2007, p. 417-436.

 

2006

  • « Formes d’émergence, d’affirmation et de déclin des capitales : rapport introductif » (en collaboration avec Denis Menjot et Pierre Monnet), dans Les villes capitales au Moyen Âge. Actes du XXXVICongrès de la SHMES (Istanbul, 1er-6 juin 2005), Paris, Publications de la Sorbonne, 2006, p. 13-56.
  • « Hof, Stadt und öffentlicher Raum. Krieg der Zeichen und Streit um die Orte im Mailand des 15. Jahrhunderts », dans Werner Paravicini et Jörg Wettlaufer dir., Der Hof und die Stadt. Konfrontation, Koexistenz und Integration im Verhältnis von Hof und Stadt in Spätmittelalter und Früher Neuzeit, 9, Symposium der Residenzen-Kommission der Akademie für Sachsen-Anhalt, dem Institut für Geschichte der Martin-Luther-Universität Halle-Wittenberg und dem Deutschen Historischen Institut Paris, Halle an der Saale, 25.-28. September 2004, Ostfilden, Thorbecke, 2006 (Residenzenforschung, 20), p. 229-248.
  • « Milano e i suoi sobborghi : urbanità e pratiche socio-economiche ai confini di uno spazio incerto (1400 ca. – 1550 ca.) », Società e storia, 112, 2006, p. 235-252.
  • « Paroles de paix et seigneurs de guerre en Italie dans le premier tiers du XIVsiècle : quelques problèmes iconographiques », dans Sylvie Caucanas, Rémy Cazals et Nicolas Offenstadt dir., Paroles de paix en temps de guerre, Toulouse, Privat, 2006, p. 165-179.

 

2005

  • Les espaces sociaux de l’Italie urbaine, XIIe-XVsiècles, Paris, Publications de la Sorbonne, 2005 (direction, en collaboration avec Olivier Mattéoni) [« Avant-propos », p. 5-8].
  • « Fiscalité urbaine et fabriques de cathédrales en Italie (XIIIe-XVsiècles) : remarques sur l’acculturation fiscale », dans L’impôt dans les villes de l’Occident méditerranéen. Actes du colloque tenu à Bercy (3, 4 et 5 octobre 2001), Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 2005, p. 543-560.
  • « O florescimento das cidades : o século XIII na história del mundo urbano », dans Margarida Maria de Carvalho, Maria Aparecida de S. Lopes, Susani Silveira Lemos França dir., As cidades no tempo, São Paulo, Universidade Estadual Paulista, 2005, p. 17-36 (en collaboration avec Denis Menjot).
  • « Le génie de l’athéisme », Afrique et histoire, 3, 2005, p. 103-120.
  • « Théories et pratiques du coup d’État dans l’Italie princière du Quattrocento », dans François Foronda, Jean-Philippe Genet, José Maria Nieto Soria dir., Coups d’État à la fin du Moyen Âge ? Aux fondements du pouvoir politique en Europe occidentale, Madrid, Collection de la Casa de Velàzquez (91), 2005, p. 19-49.
  • « “Tournez les yeux pour admirer, vous qui exercez le pouvoir, celle qui est peinte ici”. La fresque dite “du Bon Gouvernement” d’Ambrogio Lorenzetti », Annales HSS, 6, 2005, p. 1137-1199.

 

2004

  • Les villes d’Italie (vers 1150-vers 1340), Paris, Belin, 2004.
  • Les palais dans la ville. Espaces urbains et lieux de la puissance publique dans la Méditerranée médiévale, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 2004 (direction, en collaboration avec Jacques Chiffoleau) [« Avant-propos », p. 9-12].
  • « Non domus ista sed urbs. Palais princiers et environnement urbain au Quattrocento (Milan, Mantoue, Urbino) », dans Patrick Boucheron et Jacques Chiffoleau dir., Les palais dans la ville. Espaces urbains et lieux de la puissance publique dans la Méditerranée médiévale, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 2004, p. 249-284.
  • « Techniques hydrauliques et technologies politiques : histoires brèves d’ingénieurs au service du duc de Milan à la fin du XVsiècle », Mélanges de l’École française de Rome. Moyen Âge, 116, 2004-2, p. 803-819.
  • « Qu’est-ce qu’un monument ? Sur quelques exemples milanais des rapports entre mémoire, pouvoir et architecture monumentale à la fin du Moyen Âge », dans Laurence Croq dir., Le prince, la ville et le bourgeois (XIVe-XVIIIsiècles), Paris, Nolin, 2004, p. 13-24.

 

2003

  • La ville médiévale (en collaboration avec Denis Menjot et Marc Boone), dans Histoire de l’Europe urbaine (sous la direction de Jean-Luc Pinol), Paris, Seuil, 2003, volume 1, p. 285‑590, rééd. Points Seuil, 2011, trad. espagnole Universitat de Valencia, 2010.
  • « Cathédrale » (Histoire urbaine, 7, 2003, direction du dossier thématique).
  • « Villes, cathédrales et histoire urbaine », Histoire urbaine, 7, 2003, p. 5-16.
  • « De l’urbanisme communal à l’urbanisme seigneurial. Cités, territoires et édilité publique en Italie du Nord (XIIIe-XVsiècles) », dans  Pouvoir et édilité. Les grands chantiers dans l’Italie communale et seigneuriale, études réunies par Élisabeth Crouzet-Pavan, Rome, Collection de l’École française de Rome, 302, 2003, p. 41-77.
  • « Georges Duby », dans Les historiens, Paris, Armand Colin, 2003, p. 227-250.
  • « La mémoire disputée : le souvenir de saint Ambroise, enjeu des luttes politiques à Milan au XVsiècle », dans Hanno Brandt, Pierre Monnet, Martial Staub dir., Memoria, communitas, civitas, Paris-Francfort, Thorbecke (Beihefte di Francia), 2003, p. 201-221.
  • « Tout est monument. Le mausolée d’Azzone Visconti à San Gottardo in Corte de Milan (1342-1346) », dans Dominique Barthélemy et Jean-Marie Martin dir., « Liber largitorius ». Études d’histoire médiévale offertes à Pierre Toubert par ses élèves, Genève, Droz, 2003, p. 303-326.

 

2002

  • « Bien public et intérêts privés : la dépense édilitaire dans les villes de l’Italie centro-septentrionale (XIIIe-XVsiècles) », dans Denis Menjot et Manuel Sànchez Martìnez dir., La fiscalité des villes au Moyen Âge (Occident méditerranéen), Vol. 3, La redistribution de l’impôt, Toulouse, Privat, 2002, p. 211-234.
  • « L’enceinte paradoxale : fortifications urbaines et défense territoriale à Milan (XIIIe-XVIsiècles) », dans Daniel Le Blévecdir., Défendre la ville dans les pays de la Méditerranée occidentale au Moyen Âge, 2002, p. 129-147.
  • « Création urbaine et pensée humaniste dans l’Italie du Quattrocento », dans Ville et pouvoir : origines et développement (actes du colloque international organisé par les cahiers Kubaba et l’Institut catholique de Paris), Paris, L’Harmattan, 2002, p. 261-274.
  • « L’enceinte paradoxale : fortifications urbaines et défense territoriale à Milan (XIIIe-XVIsiècles) », dans Daniel Le Blévecdir., Défendre la ville dans les pays de la Méditerranée occidentale au Moyen Âge, Montpellier, Université de Montpellier-III, 2002, p. 129-147.
  • « Production de l’œuvre et valeur sociale. Le marché de la sculpture à Milan au XVsiècle », dans Economia e arte, secc. XIII-XVIII. Atti della XXXIIIa Settimana di Studi (Istituto internazionale di storia economica Francesco Datini, Prato), Florence, 2002, p. 611-625.
  • « Signes et formes du pouvoir », dans Jacques Dalarun dir., Le Moyen Âge en lumière. Manuscrits enluminés des bibliothèques de France, Paris, Fayard, 2002, p. 172-204.

 

2001

  • « Des fondements de l’autorité aux pratiques du pouvoir : conclusions », Hypothèses, 2001, p. 241-247.
  • « L’architecte comme auteur. Théorie et pratiques de la création architecturale dans l’Italie de la Renaissance », dans Michel Zimmermann dir., Auctor et auctoritas. Invention et conformisme dans l’écriture médiévale. Actes du colloque de Saint-Quentin-en-Yvelines (14-16 juin 1999), Paris, 2001 (Mémoires et Documents de l’École nationale des Chartes, 59), p. 531-552.
  • « L’espace politique des podestats dans l’Italie communale (note critique) », Histoire urbaine, 3, 2001, p. 181-189.
  • « Water and power in Milan, c. 1200-1500 », Urban History, 28, 2, 2001, p. 180-193.

 

2000

  • La brique antique et médiévale : production et consommation d’un matériau. Actes du colloque de Saint-Cloud, Rome, École française de Rome, 2000 (Collection de l’EFR, 272) (direction, en collaboration avec Henri Broise et Yvon Thébert) ) [« Avant-propos », p. 11-16].
  • « Un mode de construction princier : signification politique et économique d’un matériau (Milan, XIVe-XVsiècles) », dans Patrick Boucheron, Henri Broise et Yvon Thébert dir., La brique antique et médiévale : production et consommation d’un matériau. Actes du colloque de Saint-Cloud, Rome, École française de Rome, 2000 (Collection de l’EFR, 272), p. 453-465.

 

1999

  • Religion et société urbaine au Moyen Âge. Études offertes à Jean-Louis Biget par ses élèves, Paris, Publications de la Sorbonne, 2000 (direction, en collaboration avec Jacques Chiffoleau).
  • « À qui appartient la cathédrale ? La fabrique et la cité dans l’Italie médiévale », dans Patrick Boucheron et Jacques Chiffoleau dir., Religion et société urbaine au Moyen Âge. Études offertes à Jean-Louis Biget par ses élèves, Paris, Publications de la Sorbonne, 2000, p. 95-117 [repris dans Patrick Boucheron et Olivier Mattéoni dir., Les espaces sociaux de l’Italie urbaine, XIIe-XVsiècles, Paris, Publications de la Sorbonne, 2005, p. 285-308].
  • « Les enjeux de la fiscalité directe dans les communes italiennes (XIIIe-XVsiècles) », dans Denis Menjot et Manuel Sànchez Martìnez dir., La fiscalité des villes au Moyen Âge (Occident méditerranéen), Vol. 2, Les systèmes fiscaux, Toulouse, Privat, 1999, p. 153-167.

 

1998

  • Le pouvoir de bâtir. Urbanisme et politique édilitaire à Milan (XIVe-XVsiècles), Rome, École française de Rome, 1998 (Collection de l’EFR, 239).
  • « Hommes de pouvoir. Individu et politique au siècle de saint Louis », (Médiévales, 34, 1998, direction du dossier thématique, en collaboration avec Laurence Moulinier).
  • « Écrire autrement l’histoire politique », Médiévales, 34, 1998, p. 7-11.
  • « Saint Louis, comédien et martyr : l’écriture d’une vie », Médiévales, 34, 1998, p. 69-77.
  • « L’historien et son autre. Remarques sur la saisie de l’individu dans la recherche historique actuelle », dans Pascal Michon dir., L’individuation dans les sciences sociales aujourd’hui (Papiers du Collège international de philosophie, 42, 1998), p. 42-57.
  • « Pierre Michon, écrivain du Moyen Âge », Scherzo, 1998, p. 54-66 [accessible en ligne sur le site des éditions Verdier].
  • « Représenter l’espace féodal », EspacesTemps, 68/69/70, 1998, p. 59-66.

 

1997

  • « La statue équestre de Francesco Sforza : enquête sur un mémorial politique », Journal des savants, 1997-2, p. 421-499.
  • « L’histoire à la moyenne (ou la “crise de l’histoire” vue du Moyen Âge) », Bulletin de la SHMC. Autour de « Sur la crise » de l’histoire de Gérard Noiriel, 1997, 3-4, p. 84-87.

 

1996

  • « La fiscalité urbaine en Rouergue. Aux origines de la documentation fiscale, le cas de Najac au XIIIsiècle », dans Denis Menjot et Manuel Sànchez Martìnez dir., La fiscalité des villes au Moyen Âge (France méridionale, Catalogne, Castille), Vol. 1, Études des sources, Toulouse, Privat, 1996, p. 15-28 (en collaboration avec Jean-Louis Biget).

 

1995

  • « Autour de l’idée de magnificence », dans Annuaire du Collège de France 1993-1994. Résumé des cours et travaux, Paris, 1995, p. 859-864.
  • « Pouvoir princier et structures de la propriété immobilière à Milan au temps des Sforza (1450-1500) : questions et perspectives », dans Olivier Faron et Étienne Hubert dir., Le sol et l’immeuble : les formes dissociées de propriété immobilière dans les villes de France et d’Italie (XIIe-XIXsiècles), Rome, École française de Rome, 1995 (Collection de l’EFR, 206), p. 207-226.

 

1994

  • « De la cruauté considérée comme principe de gouvernement : les Princes “scélérats” de la Renaissance italienne au miroir du romantisme français », Médiévales, 27, 1994, p. 95-105.
  • « Usages et partage de l’eau à Milan et dans le Milanais (XIIIe-XVsiècles) », dans Élisabeth Crouzet-Pavan et Jean-Claude Maire Vigueur dir., Water control in Western Europe, twelfth-sixteenth centuries. Proceedings Eleventh International Economic History Congress, Milan, 1994, p. 123-138.

 

1993

  • Idées de villes, villes idéales (Cahiers de Fontenay, 69-70,1993) (direction, en collaboration avec Thierry Bonzon, Brigitte Marin et Frédéric Moret).
  • « Introduction : idées de villes, villes idéales et histoire urbaine », dans Idées de villes, villes idéales (Cahiers de Fontenay, 69-70,1993) (en collaboration avec Thierry Bonzon, Brigitte Marin, Frédéric Moret), p. 7-35.
  • « De la ville idéale à l’utopie urbaine : Filarete et l’urbanisme à Milan au temps des Sforza », dans Patrick Boucheron, Thierry Bonzon, Brigitte Marin, Frédéric Moretdir., Idées de villes, villes idéales, Cahiers de Fontenay, 69-70,1993, p. 53-80.
  • « Les expressions monumentales du pouvoir princier à Milan au temps de Francesco Sforza (1450-1466) », dans Les Princes et le pouvoir au Moyen Âge (Actes du XXIIICongrès de la société des historiens médiévistes de l’enseignement supérieur, Brest, 1993), Paris, Publications de la Sorbonne, 1993, p. 117-135.