Dilatation du temps radiocarbone, géodynamo et préhistoire

9 septembre 2020

Fruit d’une importante collaboration internationale, une publication récente dans la prestigieuse revue PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences) met en évidence une dilatation du temps de l’horloge du radiocarbone qui aura des répercussions importantes pour l’étude de la préhistoire et de la paléoclimatologie. En particulier dans le champ de la paléoanthropologie, ces résultats réduisent la durée de la présence simultanée des premiers hommes modernes et des néandertaliens sur le continent européen. Le Pr Edouard Bard, titulaire de la chaire Évolution du climat et de l’océan, et son équipe du CEREGE d’Aix-en-Provence, sont étroitement associés à ces travaux.

spectromètre AixMICADAS

Le spectromètre AixMICADAS au CEREGE d’Aix-en-Provence. Unité du radiocarbone ©CEREGE