Pourquoi offrir une girafe? (1)

Abel Fontoura da Costa et le rhinocéros de Muzafar (1514-1516) : les animaux comme présents diplomatiques. Diplomatie du rhinocéros versus « diplomatie du panda » pratiquée par la Chine d'aujourd'hui. Les cadeaux comme « commodités » (Appadurai) ; les intermédiaires comme « fixeur » (Stahuljac). Les girafes offertes par des souverains africains : tour d'horizon, du Maghreb à la Chine. Retrouver l'intention derrière ces girafes offertes : un dosage de l'émerveillement et de la familiarité. La parade animale à la cour du Ghâna (al-Idrîsî, XIIsiècle) : une démonstration d'apprivoisement du monde. La girafe de Fès en 1360-1361 d'après plusieurs sources arabes : reconstitution de l'échange diplomatique entre sultans du Mâli et sultans du Maroc. Élargir la perspective sur l'agentivité des échanges entre Afrique subsaharienne et Dar al-Islam : qui sont les acteurs ? Diplomates, commerçants, pèlerins chrétiens et musulmans. Pèlerins et pèlerinages d'Ouest-Africains en direction de La Mecque. Le problème de l'invisibilité des commerçants sahéliens : la lettre du gouverneur almohade de Sijilmâsa au sultan du Ghâna (fin du XIIsiècle) d'après le témoignage d'al-Sarakhsî.