Cosmopolitiques de la territorialité (suite)

La fonction du séminaire était d’offrir un complément au cours en abordant à partir d’études de cas plus nombreuses et plus détaillées la question générale dont il traitait. Le thème du rapport à la terre fut donc abordé de différentes façons : soit en examinant à partir d’exemples concrets puisés dans des collectifs « analogistes » de quelle manière l’accès des humains à la terre et aux ressources est médiatisé par des institutions très diverses fonctionnant comme des principes de totalisation ; soit en revenant sur les sources philosophiques et juridiques européennes de la conceptualisation des modes d’appropriation de la terre et sur les nouvelles directions que prend à présent cette conceptualisation sous l’effet de la crise écologique et de l’accroissement des inégalités. Après une introduction générale au thème du séminaire, des exposés ont permis d’examiner ces questions sur la base d’études circonstanciées.