Didier Fassin, chaire Questions morales et enjeux politiques dans les sociétés contemporaines
Publié le 26 août 2022

Couverture du livre de Didier Fassin : Vies invisibles, morts indicibles

Cet ouvrage collectif donne des clés pour comprendre les enjeux politiques et sociaux de la question du traitement des vies dans les débats sur le travail, l’exil et la prison.

« Comment traite-t-on les vies ? Que fait-on des morts ? Ou plutôt, que dit d’une société la manière dont elle considère certaines vies, vies de travailleurs, vies d’exilés, vies de prisonniers, vies rendues vulnérables, inégales ? Et que révèlent de ses valeurs la façon dont meurent certains de ces travailleurs, certains de ces exilés ou certains de ces prisonniers, la façon dont on les laisse mourir ou dont on les expose à la mort, la façon dont on détourne les yeux de leur condition ou dont on se mobilise pour les protéger ? Au fond, comment se définissent les économies morales de la vie et de la mort dans le monde contemporain ? Telles sont les questions posées dans ce livre à propos de trois objets au regard desquels elles s’avèrent particulièrement pertinentes : le travail, l’exil et la prison. Ce choix n’est pas neutre. Il vise à éclairer des lieux où, souvent, la précarité des vies est rendue invisible et la douleur des morts indicible. »

Issu du colloque qui s’est tenu au Collège de France en juin 2021, ce volume réunit des anthropologues, des historiens et des sociologues dont le travail tant empirique que théorique interroge avec force et clarté les problématiques fondamentales de notre société.

Paris, Collège de France, coll. « Conférences », 2022, 144 p., ISBN : 978-2-7226-0589-3.
Livre broché : 22 €.

Parution : 22 septembre 2022