Présentation de la chaire

Depuis 2015, les travaux menés dans le cadre de la chaire visent à établir une histoire comparée des pouvoirs en Europe occidentale du XIIIe au XVIe siècle qui a pour ambition de contribuer à une archéologie critique du gouvernement des modernes. Davantage qu’une théorie de la souveraineté, on y traque les conditions sociales et culturelles de l’inventivité politique, qui peuvent aussi être celles de ses réactualisations contemporaines. Autrement dit, il s’agit moins de chroniquer les constructions institutionnelles que de cartographier les situations d’émergence du politique — là où on ne l’attend pas nécessairement, là où il ne s’énonce pas bruyamment. Cherchant des régularités davantage que des règles, défendant un style d’enquête plutôt qu’une méthode, ces travaux visent donc à articuler arts de gouverner et arts de raconter, recoupant en cela les travaux personnels de Patrick Boucheron sur l’écriture de l’histoire.

C’est dans cet esprit que la chaire accueille, au large, et en fonction des sollicitations de divers programmes internationaux, les travaux de jeunes chercheurs intéressés par ces problématiques historiques et historiographiques, mais aussi, d’une manière plus générale encore, par une certaine manière d’articuler histoire savante et histoire publique. Les étudiants en doctorat avec Patrick Boucheron sont rattachés au LaMOP (Laboratoire de médiévistique occidentale) de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne).

Rattachée à la chaire et dirigée par son ATER, actuellement Pauline Guillemet, la revue numérique Entre-Temps est animée par un comité de rédaction exprimant cette diversité d’approches. Elle accueille, de manière ouverte et afin de contribuer à l’élaboration d’un service public de l’histoire, différentes expérimentations sur les nouvelles écritures de l’histoire, faisant ainsi le lien entre les activités érudites de la chaire, développées notamment dans les cours et séminaires du Collège de France, et les autres engagements de Patrick Boucheron, mobilisant différentes institutions culturelles de l’espace public.

Résumé annuel

2018-2019 – Les inventions du politique : expérimentations médiévales

2017-2018 – Fictions politiques (2) : nouvelles de la tyrannie

2015-2016 – Souvenirs, fictions, croyances. Le long Moyen Âge d'Ambroise de Milan