Amphithéâtre Marguerite de Navarre, Site Marcelin Berthelot
En libre accès, dans la limite des places disponibles
-

La vidéo sera disponible prochainement.

Résumé

On compte, parmi les particularités de la culture européenne, la pratique du « dire vrai sur soi-même », exercée depuis le premier christianisme dans les cercles savants. De ce point de vue, il est justifié de qualifier l’Europe de continent autobiographique, et même de continent des aveux. À titre de paradigme, on mentionnera dans cette leçon des auteurs comme Augustin, Pétrarque et Rousseau. L’élément caractéristique de la physionomie de la culture européenne est que les aveux ne sont pas faits privatim et pro domo, mais aussi au nom de l’espèce humaine dans son ensemble. Si l’Europe est devenue la patrie de la psychologie, c’est aussi parce que les moralistes français des XVIIe et XVIIIe siècles, avec leur doctrine de l’amour propre qui pénètre tout, avaient mis en marche la conversion des confessionnaux en scènes littéraires. Aux XIXe et XXe siècles, l’art de l’auto-accusation s’étend pour devenir une critique de la culture. Désormais, ce sont surtout les poètes et les philosophes qui avouent, par délégation de leurs contemporains, les manquements et les aberrations de la civilisation occidentale dans son ensemble.